Un jeune homme non identifié a été tué hier, dimanche 16 mai 2021, dans la sous-préfecture de Kintinian, relevant de la préfecture de Siguiri. Accusée d’avoir profané des tombes, la victime a été battue à mort par des citoyens en colère, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Siguiri.

Les gendarmes basés à Kintinian n’ont rien pu faire pour sauver le jeune homme. Une foule surexcitée est venue le retirer dans les mains des services de sécurité pour le battre à mort. Pour les auteurs de cette vindicte populaire, c’était la meilleure façon de se rendre justice après la profanation de plusieurs tombes au cimetière de Kintinian. Selon Namory Camara, un habitant de la localité, le jeune en question a été pris en flagrant délit en train d’exhumer un corps.

« Il y a eu un décès ici aujourd’hui, et des gens sont partis au cimetière pour creuser sa tombe. Quand ils sont arrivés là-bas, ils ont trouvé le jeune nu en train de profaner une tombe. Lorsqu’il a vu les gens, il a tenté de se cacher. Mais les gens l’ont pourchassé et l’ont mis aux arrêts. Après son arrestation, on l’a déposé au poste de la gendarmerie.

Mais lorsque les gens ont appris la nouvelle, ils se sont mobilisés pour venir réclamer sa tête. Parce que ces derniers temps, il y a plus de 7 tombes qui ont été profanées à Kintinian. Et, les gendarmes ont été obligés de le livrer finalement à la foule en colère. C’est ainsi qu’il a été tué », a expliqué ce citoyen de Kintinian.

La victime a été enterrée par un groupe de jeunes, sans même avoir été identifiée.

De Siguiri, Bérété Lancéï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Alpha Guineematin.com