Les responsables du MCR, à la maison de la presse de Guinée, le 29 mai 2021

L’augmentation annoncée du prix du carburant préoccupe le Mouvement Carton Rougé (MCR). En marge d’une conférence de presse animée ce samedi, 29 mai 2021, le chargé de communication de cette organisation de la société civile a interpellé le gouvernement sur les conséquences négatives que pourrait engendrer une telle mesure. Selon Mohamed Lamine Sooto Diallo, une hausse du prix du carburant à l’heure actuelle va étouffer la grande majorité des Guinéens déjà durement éprouvés par la conjoncture économique du pays, et conduire à un soulèvement populaire, a constaté Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

« L’augmentation du prix du carburant en Guinée est synonyme d’apocalypse et de la fin de la vie à Conakry. Le panier de la ménagère est déjà très cher, il faut débourser plus de 100.000 francs pour pouvoir bien manger. Et si on augmente le prix du carburant dans ces conditions, ce sera la fin du monde… Donc il faut apprendre à exiger que nos administrateurs, nos gouvernants, renoncent à l’augmentation du prix du carburant, parce qu’on a trop subi. Il faut dire aux autorités de revoir la cherté du coût de la vie, sinon le peuple de Guinée sera bientôt à l’agonie.

Aujourd’hui, nous ne nous retrouvons pas dans nos dépenses, nous ne nous retrouvons pas dans nos obligations familiales… Et la hausse du prix du carburant va faire galoper tout sur le marché et finalement, on ne va pas s’en sortir. Donc nous espérons que cette hausse n’interviendra pas. Et je pense que si elle intervenait, je ne souhaite pas pour la Guinée, mais il y aura des soulèvements, parce qu’il y a un ras-le-bol », a prévenu le chargé de communication du Mouvement Carton Rouge (MCR).

Mohamed Guéasso DORE pour Guineematin.com

Tel : +224 622 07 93 59

Facebook Comments Box

Commentaires

Alpha Guineematin.com