Arrestation d’un groupe d’assassins présumés : les précisions du parquet de Labé

Patrice Koman Koivogui, substitut du procureur de Labé

Comme annoncé précédemment, Abdourahamane Diallo (Bia), un déréglé mental, avait été retrouvé mort, le 09 mai dernier, dans une boutique à Daka1, dans la commune urbaine de Labé. Ce jeune d’une trentaine d’années avait été tué par balle par des voleurs qui voulaient dévaliser une boutique devant laquelle il se trouvait. Ses assassins avaient pris la fuite après leur sale besogne ; mais, les enquêtes ouvertes par les « unités de police judiciaire » de Labé ont finalement été mis aux arrêts par l’escadron mobile N°8. La nouvelle de l’arrestation de ces présumés assassins a été rendue publique ce mercredi, 02 juin 2021, par le parquet du tribunal de première instance de Labé, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans cette région de la Moyenne Guinée.

Selon nos informations, ce sont trois personnes (Mamadou Bandjougou Keïta âgé de 14 ans, Alpha Oumar Barry alias Dion Goro âgé de 18 ans et Mamadou Diallo alias Cissé âgé de 36 ans) qui ont été interpellées dans cette affaire. Ils ont été auditionnés et déférés au parquet du tribunal de première instance de Labé pour « vol doublé de meurtre ». Et, à travers un « réquisitoire », le parquet a déjà saisi le cabinet d’instruction pour l’ouverture d’une information judiciaire. Le substitut du procureur près du TPI de Labé, Patrice Koman Koïvogui, promet que justice sera faite pour permettre à la famille de la victime (Abdourahamane Diallo) de faire son deuil.

« Le commissaire de police de Labé a été informé le 09 Mai de la découverte d’un corps sans vie à Daka 1. Du coup, une équipe de la police s’est rendue sur les lieux pour procéder à un constat. Devant cette boutique, il y avait deux cadenas, ainsi qu’une barre mesurant environ un mètre. A l’issue de ce constat des enquêtes ont été ouvertes par la police, mais également de toutes les autres unités de polices judiciaires. Sur ce, au cours de la semaine passée, l’escadron mobile numéro 8 de Labé a reçu une plainte pour un autre cas de vol. Donc, à l’examen de ce dossier de vol, quatre individus ont été interpellés. Et parmi eux, un a eu  à avouer les faits portés contre lui, tout en précisant qu’il a participé également au cas de vol qui a eu lieu à Dakar 1 courant du mois de mai et où un homme avait trouvé la mort.  Sur ses aveux, il a dénoncé ses co-auteurs qui sont au nombre de deux. Et, rapidement, les services de sécurité se sont mis à leur recherche. Dans la nuit du 31 Mai, aux environs de 4 heures, les deux co-auteurs qui étaient en fuite ont été interpellés. Tous ont été interrogés pour des faits de vol aggravé, mais également de meurtre. Il faut préciser que le mineur de 14 ans est pratiquement connu de la maison centrale de Labé pour des cas de petits vols. Le majeur a également purgé une peine à la maison centrale de Labé, mais également à la maison centrale de Kindia. A l’état actuel, comme c’est une affaire criminelle, nous avons saisi le juge d’instruction à travers un réquisitoire à l’effet de poursuivre les investigations. A l’issu donc de l’instruction, le dossier fera forcément l’objet d’un jugement pour que les parents de la victime puissent faire le deuil dans les conditions les plus appropriées », a indiqué le parquetier Patrice Koman Koïvogui.

De Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS