Urgent : la Cour d’appel confirme la condamnation de « Grenade »

Boubacar Diallo alias Grenade, entouré de ses avocats

Le procès en appel de Boubacar Diallo, alias Grenade, n’aura finalement servi à rien. Car la Cour d’appel de Conakry a confirmé la peine qui lui a été infligée en première instance. La juridiction supérieure, qui a rendu son arrêt ce vendredi 4 juin 2021, a condamné le célèbre militant de l’UFDG à 10 ans de réclusion criminelle pour « tentative de meurtre et détention illégale d’armes de guerre ».

Aussitôt après la publication de cette décision, Boubacar Diallo, alias Grenade, a laissé éclater sa colère : « Je ne vais pas retourner en prison. Et si je retourne là-bas, je vous promets que mon corps sera retrouvé dans trois jours. Moi, j’ai toujours défendu une cause noble, donc ce procès est purement politique. Si c’est comme ça que les magistrats guinéens jugent, leurs fils vont finir très mal », a-t-il entre autres déclaré.

En détention depuis le 22 juin 2018, à la Maison centrale de Conakry, Boubacar Diallo, alias Grenade, a été jugé par le Tribunal de Première Instance de Dixinn, qui l’a condamné à 10 ans de réclusion criminelle, le 18 mars 2019. Ses avocats avaient rejeté cette décision et ont interjeté appel auprès de la Cour d’appel de Conakry.

A suivre !

Saïdou Hady Diallo pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS