Conakry : l’ONG Natural Justice célèbre la journée mondiale de l’environnement

L’ONG Natural Justice, en partenariat avec les étudiants en Master droit de l’environnement, mines, développement durable de l’université de Sonfonia, a organisé une Conférence débat ce samedi, 05 juin 2021, autour du thème « Restaurer les écosystèmes, c’est lutter contre les changements climatique ». Cette conférence, organisée en marge de la célébration de la journée mondiale de l’environnement, a réuni des gouvernants, des enseignants-chercheurs et des étudiants pour discuter des enjeux et perspectives de l’écosystème guinéen, rapporte Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

C’est Dr Alpha Abdoulaye Diallo, le doyen de la faculté des sciences juridiques et politiques de l’université de Sonfonia, qui a procédé au lancement officiellement de cette conférence débat. Et, dans une brève allocution, il s’est réjouit de cette initiative qui permet de ramener le débat à l’université afin de permettre une réflexion approfondie sur l’environnement dans un contexte de changement climatique mondiale.

Dr Alpha Abdoulaye Diallo, Doyen de la faculté des sciences juridiques et politiques de l’université de Sonfonia

« C’est un mot que je vais placer au nom de la faculté des sciences juridiques et politiques d’une part et au nom de monsieur le Recteur de l’université qui est empêché d’autre part. Pour ce qui est de la faculté, je remercie infiniment le directeur du Master Droit de l’environnement et droit des mines qui ne ménage aucun effort pour que ce master-là puisse se tenir debout et servir non seulement la Guinée, mais l’humanité tout entière. Et, je remercie tous ceux qui collaborent avec lui pour faire marcher ce Master. Et, les étudiants du master je les encourage fortement. C’est un grand plaisir pour la faculté de voir ces genres de Master qui est à la mode pour notre université. Sur ce, au nom de Monsieur le Recteur qui est empêché, je déclare ce panel ouvert », a-t-il dit.

Cette conférence qui intervient au moment où l’humanité célèbre la journée mondiale de l’environnement est pour ‘’Natural Justice’’ une opportunité d’interpeller, sensibiliser et conscientiser les guinéens sur les conséquences de la dégradation de l’environnement. En tant que défenseur de l’environnement, cette ONG travaille déjà pour susciter plus d’actions écologiques positives au niveau national afin d’attirer l’attention du public sur les problèmes environnementaux.

Saa Pascal Tinguiano, Programme Manager de l’ONG Natural Justice pour la Guinée

« Nous avons initié cette journée qui est d’ailleurs une journée mondiale de l’environnement il faut le rappeler. La Guinée étant un pays stratégique en Afrique de façon générale et en Afrique de l’ouest de façon particulière. Il est un devoir pour nous ONG, dont le nom est déjà évocateur, Natural Justice, d’organiser un tel événement. Non seulement avec des étudiants mais aussi avec d’auteurs acteurs impliqués dans des questions de restauration de l’environnement. Avec  une moyenne de 14 cours d’eau internationaux, la Guinée est un pays stratégique en termes de diplomatie de l’eau. L’industrie ministère fait partie également des premières industries polluantes de dégradation de l’environnement. Donc, c’est une opportunité que nous saisissons pour faire passer le message et pour conscientiser un peu non seulement le peuple de Guinée, mais surtout les communautés à la base qui d’ailleurs, subissent les conséquences de la dégradation de l’environnement, » a expliqué Saa Pascal Tinguiano, programme manager de l’ONG Natural Justice.

Venu prendre part à cette conférence débat au nom du ministère de l’environnement des Eaux et forêts, Dr Seydou Bari Sidibé, le secrétaire général du département de l’environnement a invité tout le monde à s’impliquer et s’investir pour une bonne protection de l’environnement.

Dr Seydou Bari Sidibé, secrétaire général, ministère de l’environnement des Eaux et forêts

« Pour le département de l’environnement, cette Conférence signifie tout simplement que le ministère de l’environnement est assez impliqué dans le cadre de la célébration de la journée mondiale de l’environnement pour rappeler, pour interpeller, pour informer et sensibiliser l’ensemble des populations et surtout la jeunesse, parce nous sommes au niveau de l’université. Il est important que le ministère de l’environnement s’implique surtout avec la jeunesse pour faire cette interpellation à l’élargissement pour une meilleure protection, une meilleure conservation et une meilleure gestion durable. Il est important que la Guinée se saisisse de ce thème de restauration pour faire en sorte que les zones dégradées au niveau des grands cours d’eaux internationaux qui prennent leur source en Guinée, pour que ces grands barrages hydroélectriques aient longue vie », a indiqué Dr Seydou Bari Sidibé.

Présente à cette rencontre d’échange et de partage d’expérience, Djénaba Kanté, auditrice au Master mines développement durable, s’est réjoui de la qualité des débats qui ont ponctué cette conférence.

Djénaba Kanté, auditrice au Master mines développement durable

« Ce que j’ai retenu concernant cette conférence, c’est que tout ce qu’il faut faire concernant l’environnement, c’est-à-dire des pénalités par rapport à la pollution de l’environnement ont été abordés. Et c’est un problème auquel la Guinée est confronté depuis belle lurette. Donc, ce point a été largement expliqué par les spécialistes et ça m’a beaucoup situé. Je suis satisfaite. Donc, j’invite tout un chacun à s’y mettre concernant l’environnement par rapport aux entrepreneurs extractifs en Guinée, » a-t-elle conclu.

Mohamed Guéasso DORÉ pour Guineematin.com

Tel : +224 622 07 93 59

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS