Minibus transportant du chanvre indien saisi à Télimélé

Une importante quantité de chanvre indien a été saisie dans la nuit du jeudi à ce vendredi, 11 juin 2021, à Télimélé. Le minibus qui transportait cette drogue a été intercepté au niveau du Col de Loubha, à la rentrée de la ville. Les deux convoyeurs de la marchandise prohibée ont été conduits à la prison civile de la préfecture, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

C’est le juge de paix de Télimélé en personne qui a dirigé cette opération. Informé de la venue de ce minibus rempli de chanvre indien dans la préfecture, Yamoussa Conté a envoyé des agents de la garde pénitentiaire pour intercepter le véhicule. Les convoyeurs de la drogue ont tenté de négocier avec les agents, mais en vain.

« C’est grâce à nos informateurs que nous avons arrêté ce véhicule rempli de drogue. Il y avait deux personnes à l’intérieur du véhicule : le chauffeur et une dame. Et d’après eux, ils envoyaient cette drogue à Santou, une sous-préfecture relevant de la préfecture de Télimélé. On les a identifiés à partir de Kaba, un district de Gougoudjé. Quand ils sont arrivés au Col de Loubha, on a mis la main sur eux et on les a conduits à la prison civile où ils séjournent actuellement.

Aussitôt, nous avons informé notre hiérarchie, mais aussi les autorités communales et préfectorales, et les chefs de services de sécurité. Nous avons instruit au commissaire central de police d’ouvrir une enquête judiciaire tout en faisant un procès-verbal à cet effet. Les auteurs seront traduits conformément à la loi à la justice pour répondre de leur forfaiture », a indiqué le juge de paix de Télimélé.

Cette saisie intervient quatre mois après celle enregistrée le 11 février 2021, à Télimélé, où un camion rempli de chanvre indien avait été intercepté par les services de sécurité. Pour Yamoussa Conté, cette préfecture est devenue une plaque tournante du trafic de drogue.

« Le constat est clair, Télimélé est devenue une plaque tournante du trafic de drogue, compte tenu de sa position géographique. Parce qu’elle fait frontière avec huit autres préfectures. Donc Télimélé est un grand carrefour et les barrages sont corrompus. On demande aux chefs des services de sécurité d’ouvrir des enquêtes internes au niveau de leurs services, parce que bon nombre de leurs éléments sont complices de cette situation. Au niveau de la population, nous demandons la franche collaboration. A chaque fois qu’elle a des informations, il ne faut pas hésiter à nous les remonter, car nous devons mener une lutte commune pour protéger nos enfants qui sont les victimes », a lancé le juge.

Pour l’heure, nous ne connaissons pas la quantité exacte de drogue qui se trouve dans le véhicule.

De Télimelé, Ousmane Dieng pour Guineematin.com

Tél: 655363665

Facebook Comments Box

Commentaires

Alpha Guineematin.com