Alimou Diallo libéré après plus de 3 ans de détention sans jugement : « son dossier était même égaré »

Me Thierno Souleymane Baldé, avocat

Mamadou Alimou Diallo, 17 ans, a recouvré sa liberté, après plus de 3 ans de détention sans jugement. Le tribunal pour enfants de Conakry l’a libéré hier, vendredi 11 juin 2021, en attendant de statuer sur son dossier. L’adolescent doit sa libération à l’avocat Me Thierno Souleymane Baldé, qui a réveillé ce dossier que la justice guinéenne avait oublié. Rencontré ce samedi par un journaliste de Guineematin.com, l’avocat est revenu sur la genèse de cette hallucinante affaire.

« Mamadou Alimou Diallo était mineur au moment de son arrestation. Il avait 14 ans et quelques mois. Il été arrêté à  Enco5 après l’assassinat du policier Bakary, au mois de novembre 2018. Selon les procès-verbaux qui avaient été exhibés devant le tribunal, il a été arrêté parce qu’il avait une paire de ciseaux et une boîte contenant de la bière. Ce sont les motifs pour lesquels il a été arrêté et envoyé devant le tribunal. Et du tribunal, il a été envoyé à la maison centrale à Conakry.

Il y a eu des auditions auprès du juge d’instruction. Au départ, il y avait en tout 23 personnes. Beaucoup d’entre elles ont été libérées mais malheureusement pour lui, son père est décédé. Et sa sœur avec laquelle il vivait n’était pas présente à Conakry au moment de son arrestation. Donc, pratiquement, il n’avait pas un parent qui pouvait vraiment s’occuper de son dossier, qui pouvait alerter toutes les personnes qui auraient pu les aider.

Le dossier, je l’ai suivi mais malheureusement, on ne m’a jamais interpellé par rapport à son cas. Donc, il a été envoyé à la Maison centrale, il est resté là-bas pendant plus de 3 ans. C’est tout récemment, lorsque je me suis rendu sur place pour m’entretenir avec certains des prisonniers politiques, qu’on m’a dit qu’il faudrait l’assister puisqu’il est là-bas beaucoup trop longtemps », a expliqué Me Thierno Souleymane Baldé.

C’est ainsi que l’avocat a engagé des démarches, qui ont permis la libération du jeune homme. « J’ai pris les différentes informations, je suis allé au niveau du tribunal pour enfants, son dossier était même égaré. Donc il fallait d’abord essayer de retrouver le dossier. Et comme cela aussi devenait difficile, j’ai fait ce qu’on appelle un référé pénal qui est adressé directement au président de la juridiction compétente.  Finalement, le procès a été organisé. 

Là aussi, les choses ont traîné. A chaque fois qu’on veut organiser le procès, il y a quelque chose qui arrive et ça retarde. Mais grâce au bon Dieu, hier, il y a eu les débats qui ont été clôturés, et Mamadou Alimou Diallo a été confié à sa sœur. D’ici deux semaines, il y aura la décision finale le concernant. Mais désormais, au moins, il a la liberté provisoire et il a pu regagner sa famille, notamment sa sœur ».

Bien qu’il soit heureux de recouvrer sa liberté, Mamadou Alimou éprouve aussi de la tristesse. Car il ne reverra plus sa mère, qui est décédée pendant sa détention. « D’après les informations qu’on nous a données, c’est le seul garçon qu’elle avait. Et il y a des gens qui leur ont dit qu’ils pouvaient les aider à le faire libérer s’ils leur donnaient de l’argent. Elle a donc vendu certaines de ces chèvres afin que son enfant puisse sortir de la prison. Donc, compte tenu de tous ces facteurs-là, elle a eu des complications psychologiques et malheureusement, elle est décédée », confie Me Baldé.

Après avoir aidé ce jeune à sortir de prison, l’avocat compte l’accompagner aussi dans sa réinsertion socio-économique « D’après ce qu’on m’a expliqué, il était apprenti maçon au moment de son arrestation. Donc je vais veiller à ce qu’il puisse reprendre son métier. Je vais le mettre en contact avec un ingénieur BTP et puis veiller à ce qu’il aille jusqu’à la fin de sa formation pour que cette expérience puisse lui servir quelque chose d’utile dans vie. Parce que pour moi, ce sont des gens qu’il faut aider et qu’il faut assister », a dit Me Thierno Souleymane Baldé.

Mohamed Guéasso DORE pour Guineematin.com

Tel : +224 622 07 93 59

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS