Justice / N’Zérékoré : Inauguration du tribunal pour enfants offert par UNICEF

Dans le cadre du renforcement de la chaîne pénale et pour mieux protéger les mineurs en conflits avec la loi, le bureau de l’Unicef de N’Zérékoré vient de mettre à la disposition des autorités judiciaires un bâtiment flambant neuf abritant la section du tribunal pour enfants et le centre d’écoute des mineurs de la maison centrale de N’Zérékoré. La cérémonie d’inauguration et remise officielle de ce bâtiment a eu lieu ce mercredi, 16 juin 2021. Elle a été président par le préfet de N’zérékoré, Saa Yola Tolno, en présence des officiers de polices judiciaires, des autorités administratives et éducatives locales, ainsi que des représentants des  organisations de défense des droits des femmes et enfants dans la capitale de la région forestière, rapporte le correspondant de Guineematin.com à N’zérékoré.

C’est un ouf de soulagement pour les populations et la juridiction de la région administrative de N’Zérékoré. Désormais, les enfants en conflits avec la loi doivent vite être situés sur leur sort, grâce à la nouvelle équipe qui va piloter les affaires dans ce tribunal.

Sidiki Kanté, procureur de la République près le tribunal de première instance de N’Zérékoré

« Cette réhabilitation dont la ville de N’Zérékoré a bénéficié est une première dans l’histoire de notre pays. Elle est tout d’abord une satisfaction, mais une immense joie pour nous et pour les mineurs qui verront dorénavant leur procédure traitée avec plus de célérité. Car, leurs procès pourraient se tenir tous les jours selon le chronogramme établi par le juge pour enfant, le substitut chargé des mineurs ; et aussi permettre à ceux qui sont détenus d’être dans un endroit sain, calme et propre lors des visites de proches et parents à travers le centre d’écoute », a expliqué Sidiki Kanté,  procureur de la République près le tribunal de première instance de N’Zérékoré.

Prenant la parole, le juge pour Enfants, Kabinet Djené Keïta, a présenté le nouveau local qui va abriter la juridiction pour enfants, avant de décrire la situation carcérale concernant les  mineurs à la prison civile de N’zérékoré.

Kabinet Djènè Keita, juge pour Enfants à N’zérékoré

« Le tribunal pour enfants est composé de magistrat (juge du siège et du parquet de greffiers nommés par Arrêté du ministre de la justice et accesseurs par le ministre de l’action sociale. Ce juge a pour compétence de protéger les enfants en danger, de sanctionner ceux qui sont en conflit avec la loi, voir ceux et celles victimes d’agressions de tous genres. De 2019 à nos jours, 68  enfants dont 07 filles ont été  libérés : certains par  suite aux  plaidoyers de l’Unicef et l’Action Sociale ainsi d’autres acteurs à la suite de l’expiration de leurs peines. Il faut noter aussi qu’une autre catégorie d’enfants malades a été libérée. Ce qui réduit le nombre d’enfants détenus à 12 », a expliqué ce magistrat.

Pour Mme Hélène Kol-kol Zogbélèmou, présidente de l’ONG humanitaire pour la protection  de la  femme et enfant, ce tribunal est la concrétisation d’un rêve qui n’avait que trop duré.

Mme Hélène Kolkol Zogbélémou, présidente de l’ONG humanitaire pour la protection de la femme et enfants

« C’est une grande joie pour nous les défenseurs des droits des femmes et enfants aujourd’hui. Parce qu’on a toujours sollicité qu’il est une structure qui prend en compte les enfants. On avait vu qu’au niveau de la justice, les  enfants étaient marginalisés. Mais, que leurs  préoccupations soient prises aujourd’hui en compte et qu’ils soient détachés des grandes personnes, je me dis que c’est  vraiment une très  bonne idée, c’est une très bonne initiative. Donc, nous allons faire le suivi et aussi remonté les informations comme nous avons l’habitude de le faire », a-t-elle promis.

Pour sa part, le préfet de N’zérékoré, Saa Yola Tolno, a salué cet importante geste de l’Unicef en faveur de la justice de la capitale de région forestière. Il a également invité les autorités judiciaires de N’zérékoré à utiliser à bon escient les deux bâtiments qui viennent d’être mis à leur disposition.

A noter que ces deux bâtiments inaugurés ce mercredi sont le fruit d’un partenariat et d’une riche collaboration entre le gouvernement guinéen et le bureau de l’Unicef visant à consentir des efforts pour améliorer la situation des mineurs en conflits avec la loi.

De Nzérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Tel : +224 620166816/666890877

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS