Dr Edouard Zoutomou Kpogomou, président de l’UDRP (Union Démocratique pour le Renouveau et le Progrès)

Comme annoncé précédemment, les prisonniers politiques Mamadi Condé alias ‘’Madic 100 frontière’’ et Boubacar Diallo alias ‘’Grenade’’ ont bénéficié hier, vendredi 18 juin 2021, d’une grâce présidentielle signée du président Alpha Condé. Cette bonne nouvelle pour ces détenus qui souffraient de la prison et qui ont ouvertement demandé pardon au chef de l’Etat guinéen est diversement appréciée au sein de la classe politique, notamment dans les rangs de l’opposition.

A l’union démocratique pour le renouveau et le progrès (UDRG), on parle d’une stratégie politique, de manœuvre sournois du président Alpha Condé visant à tromper la vigilance de l’opinion nationale et internationale sur les dérives dictatoriales de son régime.

Dans un entretien accordé à Guineematin.com ce samedi, 19 juin 2021, le leader de l’UDRG, Dr Edouard Zoutomou Kpogomou, a laissé entendre que cette grâce présidentielle est un « tape à l’œil, une extorsion » pour amadouer les guinéens.

« Si Alpha a accordé de grâce à Grenade et Madic100 frontières, de toutes les façons, moi je crois que c’est du tape à l’œil. Par exemple monsieur Madic 100 frontières était foncièrement contre le 3ème mandat. Il était de ceux qui proféraient des critiques les plus acerbes contre Alpha Condé. C’est pour ça qu’on l’a incarcéré. Donc, tout ça (la grâce présidentielle) c’est  pour amuser la galerie, pour dire qu’il est en train d’être amené à des meilleurs sentiments. C’est la raison pour laquelle il fait ces décrets. Il n’a pas besoin d’emprisonner des gens pour ça. Le monsieur (Madic100 frontière), c’est sa conviction politique qui l’a envoyé en prison. Alors, si on doit envoyer des gens en prison simplement à cause de leur conviction politique, après on fait semblant de faire un geste pour montrer à l’humanité entière qu’on est humain et tout ça, mais pour moi c’est du tape à  l’œil », a martelé Dr Edouard Zoutomou Kpogomou.

Pour cet opposant au régime Alpha Condé, tout a été fait pour monnayer la conviction de ces prisonniers politiques afin qu’ils annoncent leurs départs de leur parti politique (UFDG).  

« Si ces opposants ont dit qu’ils ne sont plus de leur parti politique, mais c’est de l’extorsion ça. Il (Alpha Condé) est entrain de monnayer la conviction des gens parce qu’on les prend, on les torture. Vous savez, quand quelqu’un est derrière les murs de la prison, on ne sait pas ce qui se passe là. Les gens peuvent être soumis à la torture ; et, la torture n’est seulement que physique, elle peut-être morale. Les gens sont soumis à toute sorte de tortures pour qu’ils disent ce qu’ils (les tortionnaires) veulent entendre. On connaît ce genre d’exemple, depuis la première République c’est ce qui se faisait. On rédige des textes, on vous dit de lire, des gens ont fait des témoignages sur ça. Et, c’est ce qui est en train de se faire. Les gens voulaient entendre les messieurs dire qu’ils ne sont pas de l’UFDG. Dans la souffrance, les hommes ont de résistance limitée », a indiqué Dr Edouard Zoutomou Kpogomou.

A en croire le leader de l’UDRG, ce geste du chef de l’Etat ne va en rien décrisper le climat sociopolitique tendue qui prévaut dans le pays depuis ces dernières années.

« Ça ne peut pas décrisper le climat actuel, parce d’abord personne ne croyait à la sentence de ces messieurs. Donc, personne ne croira à ce geste posé. Le geste ne peut rien décrisper parce que le problème, il reste entier. Ce n’est pas le fait d’emprisonner les gens de l’UFDG ou l’emprisonnement de Maroc 100 frontières et autres, ou alors le semblant grâce accordée qui va décrisper la situation. Mais, c’est une crise politique. Elle a ses origines dans les élections de 2020, dans le 3ème mandat. Tant qu’on n’a pas remonté à la source, ça ne résoudra rien », a confié Dr Edouard Zoutomou Kpogomou.

Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com

Tel: 622919225

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin