A l’occasion de la journée internationale des réfugiés et des déplacés internes, célébrée ce samedi 19 juin 2021, le collectif des déguerpis de Kaporo-Rails, Kipé 2 et Dimesse, a publié une déclaration dans laquelle il revient sur la démolition des maisons et l’expropriation des terres dont de nombreux habitants de ces localités de la commune de Ratoma (Conakry) ont été victimes en mars 2019.

Le collectif indique que « les groupuscules qui gravitent autour de Mr. Alpha Condé qui ont planifié et conduit les démolitions de Kaporo-Rails, Kipé 2 et Dimesse se sont rendus coupable de crimes odieux aux conséquences inestimables.

Ils sont responsables de la détresse directe de plus de 20 000 personnes qui ont été jetées dans la rue. Ils sont responsables de la démolition d’au moins 2 500 bâtiments (voir le rapport de Human Rights Watch qui a analysé des images satellites). Ils ont contraint environ 3.641 élèves à abandonner leur scolarisation.

Ces chiffres ne rendent bien entendu pas compte des dommages moraux. Nombre de victimes, âgées et malades sont en train de mourir. Des jeunes victimes des démolitions, désespérés ont récemment perdu la vie dans la Méditerranée en tentant de rejoindre l’Europe ».

Guineematin.com vous propose ci-dessous l’intégralité de la déclaration :

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin