Saîkou Yaya Barry, secrétaire exécutif de l’UFR

Comme annoncé précédemment, le dialogue politique et social entamé sous l’égide de Elhadj Fodé Bangoura ne rassure pas encore une bonne partie des acteurs politiques de l’opposition. A l’union des forces républicaines (UFR), on prédit déjà l’échec de ces pourparlers. Egalement, on estime sur place que ce dialogue est un simple stratagème du président Alpha Condé.

Dans un entretien accordé à Guineematin.com hier, vendredi 18 juin 2021, le secrétaire exécutif de l’UFR, Saïkou Yaya Barry, a laissé entendre que ce dialogue n’est qu’un moyen pour le Président Alpha Condé de continuer à rouler les guinéens dans la farine.

« Ce n’est pas un dialogue qui est en train d’être fait. Aujourd’hui, ils sont en train de reconstituer leur projet de société. Ce qui a été créé est un bureau d’appui à la Primature qui doit avoir un budget, des véhicules de service pour endormir la population guinéenne, mais aussi l’opinion internationale qui réclame un dialogue inclusif. Alpha Condé n’a aucune intention de créer un dialogue national, parce qu’il ne veut pas que les problèmes qu’il a créés soient débattus en public. Nous avons tellement de problèmes qu’il a créés depuis 2010 : la fissure sociale, la gabegie financière, les détournements des deniers publics, les marchés gré à gré… Quand on parle de la politique, c’est autre chose. La mauvaise gestion des élections en Guinée, les multiples tueries lors des manifestations, l’arrestation des hommes politiques et tout cet amalgame qu’on a connu dans notre pays, on l’a vécu avec Alpha Condé. Et, l’histoire retiendra que c’est tout ce qu’on pourrait tirer de lui. Tout ce qui est négatif pour la gestion d’un Etat, son système nous a montré. Ce dialogue, Alpha n’en veut pas à cause de cela. Et, c’est pourquoi il a créé un cadre de dialogue permanent pour dribbler tout le monde. C’est sa logique à lui, mais ça ne peut pas marcher. Sinon, tout le monde connaît que ce n’est pas le secteur du transport qui pose problème. Le secteur des routes et la circulation routière posent beaucoup plus de problème que le transport lui-même. Le problème de nourriture, le problème des mines avec cette destruction de l’environnement pose plus de problème que le transport. On me dira que c’est par ça il commence ; mais, avec qui ? Alpha est en porte-à-faux même avec son décret qui donne une structuration de personnes qui doivent participer au dialogue. Cela n’a pas été créé », a indiqué Saïkou Yaya Barry.

A en croire ce cadre du parti républicain, ce dialogue, telle qu’il a été entamé, ne servira à rien.

« Fodé Bangoura me fait pitié parce qu’il est en train de s’engouffrer dans une situation qu’il ne peut pas régler et il le sait déjà. Je ne sais pas ce qui l’anime ; mais, nous savons que ce dialogue, tel que commencé, ne servira à rien. Quand on parle d’un dialogue social et politique, on parle des syndicats, la société civile, les partis politiques et le patronat. Ce n’est pas avec le transport. C’est de la blague et c’est tant pis pour les Guinéens. Parce que la Guinée est le seul pays au monde où on peut détourner des fonds et les amener à l’extérieur pour acheter des avions et faire du n’importe quoi avec l’argent du contribuable. On est en train de se plaindre pour dire : tel est soussou, tel est malinké et tel autre est peulh ou forestier. On nous a divisés dans ce sens, alors qu’ils sont en train de pomper les fonds publics qui peuvent aider la Guinée à s’en sortir pour les amener ailleurs et enrichir d’autres États », a notamment dénoncé Saïkou Yaya Barry.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin