Lancée sur instruction du Général-médecin Rémy Lamah, ministre de la Santé, une inspection menée par les autorités sanitaires de la préfecture de Labé a permis de relever des cas notoires d’abandon de poste et d’absence non autorisée de cadres dans les structures sanitaires de cette préfecture de la Moyenne Guinée. Ces cas décelés concernent des cadres affectés sur place, mais qui n’ont jamais accepté d’y rester pour servir les populations. Ils se sont éclipsés après avoir viré leurs salaires en banque et ils sont allés en zone urbaine (généralement à Conakry) pour se la couler douce en toute discrétion.

Dans un entretien accordé à Guineematin.com hier, mardi 22 juin 2021, le directeur préfectoral de la santé de Labé, Dr Mamadou Hady Diallo, a laissé entendre que cette inspection a permis de dresser une liste de personnes qui se retrouvent dans les situations d’abandon de poste et d’absence non autorisée. Et, cette liste serait déjà arrivée au ministère de la santé où des décisions (des sanctions) pourraient être prises très prochainement.

Dr Mamadou Hady Diallo, DPS Labé

« Lors de la venue du ministre de la santé à Labé, les recommandations principales étaient par rapport à l’affichage des tarifs au niveau des structures de santé, faire la liste des abandons et des absences non autorisées. C’est aussi renforcer la sensibilisation pour la vaccination, pour que les gens emmènent les enfants vers les structures de santé. C’est vrai qu’il y a beaucoup de personnel qu’on nous envoie ; mais, parmi eux, il y a beaucoup aussi qui refusent de rester sur place. Donc, la fidélisation devient un problème. Des agents qui viennent, qui virent leurs salaires et ils retournent à Conakry. Donc, il s’agit de faire la situation et la remonter au niveau central pour que des dispositions soient prises. On a déjà envoyé la liste des abandons et des absences non autorisées qui sont au nombre de 20 personnes. Ces listes-là sont déjà disponibles et sont déjà remontées au niveau de la direction régionale ; et, je suis sûr qu’elles sont déjà arrivées au ministère de la santé. Par rapport à l’affichage des tarifs, il était question qu’une mission sorte justement pour vérifier si cela était fait. Pour le moment, la mission n’est pas encore sortie, mais cela va être fait certainement dans les prochains jours », a indiqué Dr Mamadou Hady Diallo, sans pour autant révéler les structures de santé où ces cas d’abandon de poste ont été constatés.

De Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin