Vers la fin de l’impunité en Guinée ? Alpha Condé se réveille enfin

Alpha Condé, président de la République

Contre toute attente, Alpha Condé change de slogan. Le nouveau slogan est « gouverner autrement ». Mais, plus personne ne croit au miracle. Et, pourtant, quelque chose est en train de changer. Certains fonctionnaires du ministère de la fonction publique ainsi que ceux d’autres départements sont appréhendés. Ils sont inculpés et jugés pour trafic de numéros matricules et soustraction frauduleuse de salaires d’autres personnes. 

Plus récemment, des cadres du ministère des Eaux et forêts sont suspendus et poursuivis en justice. Il y a quelques jours, trois sous-préfets ont également été suspendus de leur fonction. Ce n’est pas tout, trois médecins sont arrêtés et conduits en prison à Kankan après une bavure médicale qui a emporté la vie d’une femme enceinte.

C’est dire que le vieil homme commence enfin à mettre en application ce qu’il avait promis aux Guinéens et qui semblait  être un lointain souvenir. Les différents cas cités ci-haut constituent un signal fort. C’est un avertissement à tous ceux qui confondent la caisse commune et leurs poches.

Sur la base de tous ces faits, on peut dire qu’Alpha Condé semble enfin avoir décidé de changer de fusil d’épaule. Le vieil homme serait plus que jamais décidé de mettre en application un slogan qui lui était cher autrefois : le changement. Ces arrestations et suspensions faits semblent attester de la volonté de tourner la page de l’impunité dont celui qui ne jurait que par la rigueur s’est rendu coupable depuis son arrivée au pouvoir. 

L’angoisse des fonctionnaires par la perspective de l’arrivée au pouvoir d’Alpha Condé était un secret de polichinelle. Et pour cause, l’homme n’avait jamais accepté le moindre compromis encore moins la compromission avec les différents régimes qui se sont succédé au pouvoir pendant un demi-siècle. 

Mais, Alpha Condé avait commis une erreur en s’engageant à ne pas procéder à « une chasse aux sorcières ». Cette communication, dont l’objectif était sans doute de rassurer ses anciens adversaires de finalement obtenir leurs voix, a eu tout son pesant d’or. Juste après son installation à Sékoutouréya, les Guinéens ont compris que le changement clamé et proclamé sur tous les toits n’était pas pour demain. 

Joignant l’acte à la parole, le nouvel élu s’est avéré plus qu’indulgent à l’égard des bandits à col blanc. Les fonctionnaires indélicats ont compris que leur nuisance avait encore de beaux jours devant elle. Les cas de corruption et de détournement se sont multipliés. La fonction publique a été quasi privatisée. On paye pour devenir fonctionnaire. Ce département a été transformé en un véritable marché où tout se négocie. 

Vivement la fin définitive de l’impunité. Pour que tous les délinquants économiques dorment enfin et pour longtemps loin de leurs moelleux lits et que les richesses du pays soient équitablement distribuées…

Habib Yembering Diallo pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS