Elie Kamano

C’est une bonne nouvelle pour Elie Kamano. L’artiste et homme politique guinéen va recouvrer sa liberté après une semaine de détention à la Maison centrale de Conakry. Le tribunal de première instance de Kaloum a ordonné sa libération ce mercredi, 30 juin 2021.

Arrêté et conduit en prison mercredi dernier, Elie Kamano a comparu aujourd’hui pour la première fois dans cette affaire l’opposant à Salifou Camara « Super V ». L’ancien président de la Fédération guinéenne de football poursuit le reggaeman devenu homme politique pour « injures et diffamation par le biais d’un système informatique ».

Le prévenu a reconnu avoir publié une vidéo dans laquelle il s’en est pris au plaignant, le traitant notamment d’ennemi de la Guinée. Au cours des débats, l’avocat de la défense s’est évertué à démontrer que la détention provisoire de son client n’est pas légale. Me Salifou Béavogui a sollicité la remise en liberté d’Elie Kamano, en attendant la décision du tribunal.

Après la projection de la vidéo incriminée et après avoir reçu l’assurance du prévenu d’être présent chaque fois que la justice aura besoin de lui dans cette affaire, le tribunal correctionnel de Kaloum a ordonné la libération d’Elie Kamano, qui était placé en détention provisoire tout simplement parce qu’il avait « refusé » de se présenter lors des audiences précédentes.

Actuellement, l’heure est aux plaidoiries et réquisitions dans cette affaire.

Nous y reviendrons !

Malick Diakité pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin