Crise à l’Assemblée nationale : « c’est le partage du butin qui crée des problèmes »

La crise qui secoue l’Assemblée nationale continue de susciter le débat au sein de la classe politique guinéenne. Et ce débat ne laisse pas indifférent le président de l’Union Démocratique pour le Renouveau et le Progrès (UDRP). Dans un entretien qu’il a accordé à Guineematin.com ce jeudi, 1er juillet 2021, Dr Edouard Zoutomou Kpoghomou a estimé que la fronde de certains députés de la mouvance présidentielle contre le président de l’Assemblée nationale, Amadou Damaro Camara n’a rien de surprenant. Pour lui, cette situation est l’une des caractéristiques de la guerre de succession en cours au sein du parti au pouvoir.

Dr Edouard Zoutomou Kpoghomou, président de l’Union Démocratique pour le Renouveau et le Progrès (UDRP)

« Ce qui se passe à l’Assemblée nationale n’est que le reflet de ce qui se passe à un niveau beaucoup plus élevé, au sein de l’exécutif. Aujourd’hui, Damaro est accusé de népotisme, de gérer de façon opaque la soi-disant Assemblée nationale. Tout cela, c’est en référence à ce qu’il a vu parce que le népotisme a toujours été l’arme de gestion au niveau de l’Etat. Normalement, les marchés de gré à gré, on ne les donne pas comme ça. Les marchés ne sont pas taillés sur des individus, ils sont là avec des critères qui s’appliquent à tout le monde.

Alors, on prend les plus performants et on dégage les critères avant de les attribuer. Mais ici, on choisit les gens et à partir de ces choix, on colle les marchés de gré à gré. Et c’est justement le partage du butin qui crée des problèmes. Quand on leur a dit, ils n’ont pas cru mais aujourd’hui, c’est ce qu’ils sont en train de faire. A l’Assemblée nationale, ça ne devrait pas marcher parce que les uns se sentent lésés par les autres. Alors, ça ne pouvait pas marcher pendant longtemps. Mais en fond de tableau, c’est cette guerre de succession à Alpha Condé », a indiqué l’opposant guinéen.

Depuis le début de la fronde des députés qui dénoncent la gestion de l’Assemblée nationale par Amadou Damaro Camara, aucun des acteurs concernés n’accepte de s’exprimer publiquement sur le sujet. Mais selon nos informations, le président du parlement va animer une conférence de presse mardi prochain pour se prononcer sur cette situation.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS