La paix et la stabilité sont-elles menacées en République de Guinée ? Imaginez le pays coupé du reste du monde, tout au moins par les appels téléphoniques et la connexion internet ! C’est pourtant ce que menacent de faire les travailleurs du secteur des télécommunications à partir du lundi prochain et jusqu’à ce que les gouvernants actuels de la Guinée reviennent sur leur décision qui nous impose des taxes insupportables sur nos appels téléphoniques.

Dans son appel à la grève de ce mercredi, 07 juillet 2021, parvenu à la rédaction de Guineematin.com, les responsables de la FESATEL (Fédération syndicale autonome des télécommunications et assimilés) invitent les professionnels des télécommunications à cesser tout travail et de rester à la maison à partir du lundi prochain, 12 juillet 2021, et jusqu’à la satisfaction de leurs revendications.

Dans cette lettre adressée au ministre du Travail, la FESATEL demande au gouvernement l’annulation pure et simple de l’arrêté numéro 457 du ministre des postes, des télécommunications et de l’économie numérique et la mise en place d’un comité tripartite, composé des représentants de l’Etat, du patronat et des partenaires sociaux (FESATEL) pour statuer sur la pression fiscale du secteur..

La FESATEL reproche à l’Inspecteur du travail sa volonté manifeste d’empêcher les négociations par des reports inexplicables des réunions prévues à cet effet.

Aujourd’hui, comme on le sait, à cette grève de la FESATEL, vient s’ajouter la menace de la Fédération syndicale autonome des banques et assurances de Guinée (FESABAG) qui, fâchée par le patronat, a également brandi un préavis de grève.

Faut-il signaler que le moindre succès d’un débrayage dans le secteur des télécommunications entraînera la paralysie, voire le blocage redouté du pays, au moment où le Gouvernement a soigneusement évité l’augmentation du prix du carburant à la pompe, en juin dernier, pour éviter les prévisibles conséquences d’une colère populaire au moment où le pays est confronté à une crise politique qui perdure…

Guineematin.com vous propose, ci-dessous, cet avis de grève :

Abdallah BALDE pour Guineematin.com

Tél. : 628 08 98 45

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin