N’Zérékoré : le gouverneur encourage les jeunes à s’intéresser à l’enseignement technique

Des candidats aux examens de sortie en évaluation pratique à N’Zérékoré

En marge du début des épreuves pratiques des examens de sortie, ce vendredi 9 juillet 2021, le gouverneur de N’Zérékoré a déploré le fait que les jeunes guinéens n’accordent pas beaucoup d’intérêt à l’enseignement technique. Le général Mohamed Gharé a encouragé les élèves à s’orienter vers l’apprentissage des métiers qui sont porteurs d’emploi et de développement, a constaté le correspondant de Guineematin.com à N’Zérékoré.

Des candidats aux examens de sortie en évaluation pratique à N’Zérékoré

La phase pratique des examens de sortie a débuté ce vendredi 9 juillet 2021, dans les écoles d’enseignement technique et professionnel de la Guinée. A N’Zérékoré, c’est le gouverneur de la région qui a procédé au lancement officiel des épreuves au centre de formation professionnel (CFP) de la ville. Le général Mohamed Gharé était accompagné du maire de N’Zérékoré, du secrétaire général chargé des collectivités décentralisées et de l’inspecteur régional de l’enseignement technique et de la formation professionnelle. S’adressant aux candidats, il leur a rappelé le principe de tolérance zéro qui caractérise ces évaluations, tout en les encourageant à faire du sérieux dans leur travail.

Le gouverneur de N’Zérékoré, Mohamed Gharé, au lancement des examens de sortie

« Chers candidats, nous commençons par vous souhaiter bonne chance et plein succès à l’examen de sortie. Vous savez, l’enseignement technique est la base du développement d’un pays. Aujourd’hui donc, vous commencez les examens pratiques. Retenez que tous les examens nationaux en République de Guinée sont incarnés par la tolérance zéro en matière de fraude. Parce que nous voulons avoir sur le marché de l’emploi de véritables techniciens et professionnels. J’ose croire qu’après ces examens, vous aurez de très bons résultats. Parce que moi-même, souvent je passe dans ce centre, je vois comment les étudiants se mettent au travail », a déclaré le général Mohamed Gharé.

Des candidats aux examens de sortie en évaluation pratique à N’Zérékoré

Sur le terrain, l’autorité régionale a déploré le faible nombre de candidats dans certaines filières. C’est le cas notamment de la menuiserie qui n’a que deux candidats à ces examens de sortie. Une situation, dit-il, qui n’est ni à l’avantage des jeunes qui ont besoin de travail, ni à l’avantage du pays qui a besoin de techniciens pour son développement. « Je profite de l’occasion pour demander aux jeunes et aux parents d’élèves de s’intéresser à l’enseignement professionnel. Parce qu’un jeune qui fait une étude technique et professionnelle ne chôme pas dans la vie pratique. Il se prend toujours en charge.

Et autant qu’il fait du sérieux, il est accompagné par l’Etat. La remarque que j’ai pu faire ici, c’est qu’au niveau de la menuiserie, il n’y a malheureusement que deux candidats. Alors que la menuiserie a une importance capitale. Comme nous le savons, notre pays est totalement en chantier avec le développement amorcé. C’est pourquoi les jeunes doivent s’intéresser à l’enseignement technique et à la formation professionnelle », a lancé le gouverneur de la région de N’Zérékoré.

Il faut noter qu’ils sont au total 2 094 candidats dont 1 105 filles à affronter les épreuves des examens de sortie dans la région de N’Zérékoré. Ils sont répartis dans 7 centres, dont 4 dans la ville de N’Zérékoré et 3 dans les préfectures de Guéckédou, Macenta et Beyla.

De N’Zérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com
Tel : +224620166816/666890877

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS