Elhadj Thierno Madiou Bah, père de Abdoulaye Bah

C’est un ouf de soulagement pour les familles des quatre responsables de l’UFDG (Chérif Bah, Ousmane Gaoual Diallo, Abdoulaye Bah et Cellou) qui viennent de bénéficier d’une libération conditionnelle après plus de huit mois de détention à la maison centrale de Conakry. Dans la famille de l’ancien maire de Kindia, Abdoulaye Bah, la joie des retrouvailles se lit partout ce samedi, 17 juillet 2021. Son père, Elhadj Thierno Madiou Bah, rayonne de joie de retrouver son fils après des mois de souffrance et peine de la séparation. Le vieil homme de 81 ans dit se remettre à Dieu pour la suite des évènements dans cette affaire où sont fils (et bien d’autres personnes) est sur le banc des accusés.

« Cela fait presque 9 mois depuis qu’on (lui et son fils) ne se voit pas, maintenant il est chez moi ici (kaporo Rail). Je remercie Dieu, je suis très content et je remercie tous ceux qui ont concouru à leur libération. Je remercie tout le monde et nous restons en attente de la volonté de Dieu. Si c’est l’argent simplement qu’il (Abdoulaye Bah) voulait, il a travaillé pendant 5 ans à la Mairie de Namur (Belgique) avant d’enseigner au Canada. Mais, il est rentré dans son pays. Dieu l’a arrêté, Dieu l’a libéré. Nous remercions Dieu ».

Mamadou yaya diallo pour Guineematin.com

Tél. : 622 67 36 81

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin