Plusieurs candidats au baccalauréat ont perdu leurs téléphones portables ce jeudi, 22 juillet 2021, à Siguiri. Ces appareils, qu’ils ont tenté d’introduire frauduleusement dans les salles d’examen, ont été saisis et détruits sur le champ. Cela s’est passé au lycée Kankou Moussa, située dans la commune urbaine, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

C’est grâce aux appareils détecteurs de métaux que les surveillants ont réussi intercepter une dizaine de téléphones portables que des candidats voulaient introduire dans les salles d’examen pour pouvoir frauder. Et les détenteurs de ces téléphones ont été obligés de les détruire eux-mêmes sur place, afin de dissuader toute velléité de fraude. Issa Kouyaté, le directeur préfectoral de l’éducation par intérim, assure qu’aucun téléphone ne se retrouvera dans un centre d’examen de Siguiri cette année.

 « Après le lancement officiel des épreuves, on a visité quelques centres d’examen. Et c’est ici (au lycée Kankou Moussa, ndlr) qu’on a trouvé quelques téléphones saisis sur des candidats et qui ont été détruits par les candidats eux-mêmes. Quand le surveillant prend un téléphone avec un élève, il ordonne à l’élève lui-même de le détruire, soit tu le fais ou tu sors. Cette fois-ci, les téléphones ne passeront pas », a assuré le responsable éducatif.

La préfecture de Siguiri compte 4 788 candidats au baccalauréat 2021, dont 1.244 filles, répartis dans 10 centres d’examen.

De Siguiri, Bérété Lancéï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin