Un peu plus d’une semaine après leur sortie de prison, les opposants Ibrahima Chérif Bah, Ousmane Gaoual Diallo, Mamadou Cellou Baldé et Abdoulaye Bah, ont reçu la visite des élus et des fédéraux de l’UFDG de la Moyenne Guinée, ce lundi 26 juillet 2021. Ces responsables à la base du principal parti d’opposition du pays sont venus partager leur joie avec les anciens détenus et leur témoigner leur solidarité, a constaté Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

C’est au domicile de Chérif Bah, à Lambanyi, que la rencontre a eu lieu. Elle a regroupé les élus locaux membres de l’UFDG, les secrétaires fédéraux et les responsables des jeunes et des femmes de l’UFDG des régions de Mamou et de Labé, avec trois des quatre responsables de leur parti qui ont bénéficié récemment d’une liberté conditionnelle, après 8 mois de détention à la Maison centrale de Conakry. Seul Ousmane Gaoual Diallo, qui serait à l’hôpital pour un contrôle sanitaire, n’était pas présent.

Thierno Ibrahima Baldé, coordinateur des instances techniques de l’UFDG

« Nous sommes venus rendre visite à nos anciens prisonniers, libérés récemment, et leur réitérer notre soutien et notre engagement. En plus, il y a eu des choses qui se sont passées après eux lorsqu’ils étaient à la Maison centrale de Conakry, certains d’entre eux ont perdu leurs proches. Donc, nous sommes venus aussi leur présenter toutes nos condoléances à eux et à leurs familles. Nous avons également profité pour leur dire bonne fête à l’occasion de la fête de Tabaski », a expliqué Thierno Ibrahima Baldé, coordinateur des instances techniques de l’UFDG.

Abdoulaye Bah, responsable national chargé de marketing politique et de l’animation de l’UFDG

Une démarche vivement saluée par les anciens détenus politiques. En leur nom, Abdoulaye Bah, responsable national chargé de marketing politique et de l’animation de l’UFDG, a remercié les visiteurs. « C’est un acte hautement symbolique qui nous touche énormément en tant qu’êtres humains qui ont passé quelques mois en prison et qui se retrouvent aujourd’hui dans leurs familles respectives. Donc, ça nous touche énormément et nous leur disons merci », a déclaré l’ancien président de la délégation spéciale de Kindia.

Il en a profité aussi pour exprimer leur solidarité aux autres opposants qui sont toujours en prison. « Nous sommes conscients et solidaires de nos codétenus qui sont encore en prison. Nous avons parmi eux des responsables du plus haut niveau de l’ANAD, en l’occurrence Etienne Soropogui, Mamadi Onivogui, Kéamou Bogola Haba. Il y a également Ismaël Condé, l’imam Elhadj Abdoulaye Baldé de Wanindara et beaucoup de nos jeunes et cadres de l’UFDG qui sont toujours à la Maison centrale.

On ne les oublie pas, les démarches vont continuer pour leur libération effective. Nous qui sommes en liberté, nous allons nous joindre au reste de l’équipe pour continuer les démarches déjà entamées dans ce sens. Nous leur demandons de garder le courage et de patienter. Car tout finira par finir un jour », a rassuré Abdoulaye Bah.

Malick Diakité pour Guineematin.com

Tel : 626-66-29-27

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin