Après 5 ans d’apprentissage, dix jeunes (dont deux filles) ont réussi à mémoriser le saint Coran au Markaz Solidarité Islamique de Mamou. Âgés entre 13 et 25 ans, ces jeunes ont reçu leurs diplômes samedi dernier, 17 juillet 2021, à l’occasion d’une cérémonie organisée à la ‘’mosquée Oumar Bin Ilkhab’’, dans le quartier Telico (commune urbaine de Mamou). Une cérémonie à laquelle plusieurs érudits et notables de la ville carrefour ont pris part, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Mamou.

Ces jeunes diplômés ont été encadrés durant leurs cinq années d’apprentissage par Elhadj Ibrahima Telico Sow, fondateur du centre de mémorisation « solidarité islamique » de Mamou. Et, cette cérémonie de couronnement de ses disciples est un grand motif de soulagement pour cet homme qui s’emploie sans relâche à enseigner le Saint Coran.

Elhadj Ibrahima Telico Sow, fondateur du centre de mémorisation « solidarité islamique » de Mamou

« Nous sommes très heureux aujourd’hui de voir mes disciples parmi ceux qui ont mémorisé le saint Coran. Car, quand le fils d’Adam meurt, toutes ses œuvres s’arrêtent, sauf trois choses parmi lesquelles quand tu formes quelqu’un, tant qu’il forme une autre personne, tu auras ta récompense. Nous remercions tous les parents, les oulémas de Mamou, mes anciens disciples qui m’ont soutenu au début de la création de ce centre. Je suis à la disposition de tout le monde : matin, midi et soir », a dit Elhadj Ibrahima Telico Sow.

Avec un visage rayonnant de joie, Amadou Sow, le directeur du centre de mémorisation « solidarité islamique » a demandé aux parents de s’intéresser pleinement à l’éducation des enfants.

Amadou Sow, Directeur du centre de mémorisation du centre Solidarité islamique

« Nous invitons les parents à se donner à fond sur l’éducation des enfants. Le saint Coran ouvre l’esprit de nos enfants. Et, le plus important, l’enfant qui a mémorisé le Coran devient un homme normal et obéissant à l’égard de ses parents. Alors, nous vous prions d’inscrire vos enfants dans les centres de mémorisation du saint Coran. Nous remercions tous les diplômés et nous encourageons les autres pour finir le Coran dans deux ou trois ans ».

Au nom des récipiendaires, Hassanatou Barry (une des jeunes diplômés) a promis de toujours réviser pour conserver le savoir acquis.

Hassanatou Barry

« C’est une fierté pour nous d’avoir mémorisé le livre d’Allah. Nous remercions nos formateurs, nos parents. C’est le fruit de 5 ans de travail : matin, midi et soir. Aujourd’hui, nous sommes diplômés ; mais, nous devons tout faire pour garder ce Coran en nous. Nous invitons les jeunes guinéens à lier la science et la religion. Je fais la 10ème année ; mais, après l’école, je venais au centre de mémorisation jusqu’à 18 heures 30’ », a-t-elle indiqué.

Prenant la parole à cette cérémonie, Elhadj Amadou Kolon Barry, inspecteur régional des affaires religieuses, a dit être très satisfait de ces jeunes qui viennent de mémoriser le Saint Coran. Il a également émis le souhait de voir tous les enfants de la République mémoriser le livre saint.

Elhadj Amadou Kolon Barry, inspecteur régional des affaires religieuses

« Aujourd’hui encore, la Guinée peut dire merci à Dieu, et  Mamou en particulier. Au nom du secrétariat général des affaires religieuses, nous disons merci aux érudits de Mamou. Nous sommes contents de savoir qu’après nous, nous avons des héritiers valables. Nous vous demandons de persévérer, de réviser tous les jours. Le Coran va intercéder pour nous le jour de la résurrection finale. Nous vous invitons une fois encore d’aider les autres. Nous souhaitons que tous les enfants du pays mémorisent le Coran » a t-Il souhaité.

A noter que ce centre de Mémorisation « Solidarité Islamique » a été créé en 2001 ; et, plus de 15 promotions y ont mémorisé le Saint Coran.

De Mamou, Boubacar Ramadan Barry pour Guineematin.Com

Tel : 625698919/657343939

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin