Hausse du prix du carburant : à Conakry, les citoyens partagés entre surprise et inquiétude

La hausse du prix du carburant (dont le litre passe de 9.000 à 11.000 à la pompe) est accueillie avec beaucoup de surprise, mais aussi une grande inquiétude par de nombreux habitants de Conakry. Interrogés ce mercredi, 4 août 2021, par un journaliste de Guineematin.com, plusieurs citoyens vivant dans la capitale guinéenne ont dénoncé une mauvaise décision du gouvernement. Ils redoutent les conséquences que cette mesure va avoir sur la vie de la population.

Nous vous proposons ci-dessous leurs réactions :

Hamidou Camara, diplômé en Banque et finance

Hamidou Camara, diplômé en Banques et finances : « Je pense que cette augmentation est économiquement très dangereuse. Parce que vous n’êtes pas sans savoir que nous sommes dans une crise économique et sociale. Il n’y a pas encore un an, il y a eu des restrictions liées au Covid-19 qui ont fait que beaucoup d’entreprises ont envoyé une bonne partie de leurs employés au chômage. Lorsqu’on augmente le prix du carburant, les frais de transport vont forcément augmenter. Même si l’Etat dit que ça ne doit pas augmenter mais économiquement, vous ne pouvez pas augmenter le coût des facteurs de production et penser que le prix du repas ne va pas augmenter.

Et si le coût du transport augmente, les commerçants aussi vont augmenter les prix de leurs marchandises. Donc, si l’Etat ne fait pas attention, nous ne serons plus dans l’inflation, mais nous serons dans la stagflation. La stagflation, c’est la situation d’un pays où il y a non seulement le chômage mais il y a aussi l’inflation. Donc, je pense que c’est très dangereux. Ils viennent d’augmenter les frais d’immatriculation des véhicules et les taxes sur la consommation téléphonique. Donc, je pense que ces deux augmentations pouvaient suffire pour combler le gap qui est là ».

Mohamed Diallo, travailleur au port autonome de Conakry

Mohamed Diallo, travailleur au port autonome de Conakry : « Vraiment, cette mesure n’est pas bonne. Ça va beaucoup impacter la population. Parce que si le prix du carburant augmente, il y aura forcément une augmentation des frais de transport. Et quand les frais de transport aussi augmentent, tous les prix vont monter sur le marché. Donc, c’est vraiment inquiétant ».

Simon Niamy, maintenance et informaticien

Simon Niamy, spécialiste en maintenance informatique : « Je déplore l’augmentation du prix du carburant. Parce qu’actuellement déjà, les gens souffrent beaucoup : la vie est chère, les gens gagnent difficilement à manger. Et si on augmente encore le prix du carburant, ça va aggraver la souffrance de la population. Parce que non seulement le coût du transport, mais aussi tous les autres prix vont augmenter ».

Abdourahmane Barry

Abdourahmane Barry : « Cette décision du gouvernement n’est pas la bienvenue chez moi. Je ne sais pas ce que nos gouvernants veulent de la population. Mais ce qui reste clair, c’est que fixer le litre de carburant à 11.000 francs, c’est trop exagéré. Et ça va impacter beaucoup de choses en Guinée : le transport, le commerce, la vie quotidienne des citoyens ».

Propos recueillis par Mohamed Guéasso DORÉ pour Guineematin.com

Tel: +224 622 07 93 59

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS