Hausse du prix du carburant : Dr Zoutomou dénonce des calculs politiques, « c’est cynique »

Dr Edouard Zoutomou Kpogomou, président de l’UDRP (Union Démocratique pour le Renouveau et le Progrès)

Depuis l’annonce de l’augmentation du prix du carburant à la pompe qui a suivi le durcissement des mesures anti covid, les commentaires se multiplient au sein de la classe politique guinéenne. Si certains y voient le résultat de la mauvaise gouvernance, d’autres dénoncent une volonté du président Alpha Condé d’utiliser ces stratagèmes pour étouffer toute volonté de manifestation de l’opposition. C’est notamment le cas du président de l’UDRP, Dr Edouard Zoutomou Kpoghomou qu’un journaliste de Guineematin.com a joint au téléphone dans la journée de ce mercredi, 4 août 2021.  

L’augmentation du prix du carburant n’est pas seulement interprétée sous l’angle économique. Même s’il n’est pas très surpris par les dernières décisions du gouvernement, le leader de l’Union Démocratique pour le Renouveau et le Progrès, Dr Edouard Zoutomou Kpoghomou, a déploré le cynisme de la décision. « Ça ne me surprend pas parce que c’était prévisible qu’on en arriverait là.  Évidemment, puisque tout se fait avec des calculs politiques chez Alpha Condé, il attendait. D’abord, je pense qu’il a tenu compte du fait qu’il y a des manifestations projetées. Même si on ne connaît pas les dates, l’opposition a projeté de faire des manifestations après les examens scolaires. Alors, lui aussi, pour contrecarrer cela, il a programmé l’augmentation du prix des produits pétroliers pour qu’en cas de manifestation, qu’il puisse utiliser son armada pour réprimer ; et, on dira que c’est les gens qui manifestent. En même temps, nous pensons que les calculs que monsieur Alpha Condé est en train de faire, c’est pour pouvoir tuer dans l’œuf toutes les velléités de manifestations. De l’autre côté, il profite de cette pandémie pour influer sur le panier de la ménagère. Sinon, dans un pays comme le nôtre, ce n’est pas au moment où les gens tirent le diable par la queue qu’il faut effectivement procéder à des augmentations du prix des produits pétroliers. N’importe quel produit d’ailleurs. Mais, pourquoi on le fait, c’est parce qu’on veut saisir cette opportunité pour complètement museler l’opposition. Puisqu’on a déjà projeté de sortir et il ne peut pas dire qu’on ne peut pas sortir, on va dire qu’il n’est pas démocrate ; mais, il va profiter de l’occasion pour faire en sorte qu’il puisse profiter de l’occasion pour faire passer les mesures qui vont provoquer la réaction des uns et des autres. Et, dans ces conditions, il pourra simplement dresser l’armée et la police contre les manifestants. On ne verra plus les manifestations politiques, on verra tout juste des manifestations contre les mesures qu’il a envisagées. C’est des calculs politiques et c’est cynique », déclare l’opposant.

Pourtant, Dr Zoutomou estime que cette augmentation ne restera pas sans conséquence sur les populations qui tirent déjà le diable par la queue. « L’impact de cette autre augmentation sera incalculable. D’abord, dans un pays où le réseau routier laisse à désirer, les gens se déplacent difficilement. Donc, ça veut dire que si on augmente le prix des produits pétroliers, les frais de transport vont augmenter. Justement, c’est l’erreur commise. Ils pensent qu’ils peuvent augmenter le prix des produits pétroliers et demander aux transporteurs de ne pas augmenter les frais de transport, alors qu’ils ont des charges. Sinon, dans tous les pays du monde, le marché libre se régule par la loi de l’offre et de la demande. Alors, vous ne pouvez pas augmenter le prix des produits pétroliers et demander aux gens de ne pas augmenter les frais de transports. Cela va entraîner une répercussion sur tous les autres produits », prévient président de l’UDRP (Union Démocratique pour le Renouveau et le Progrès).

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS