Hausse du prix du carburant : Saïkou Yaya Barry s’en prend aux promoteurs du 3ème mandat

Comme annoncé dans nos précédentes publications, au lendemain de l’augmentation du prix du carburant à la pompe, les Guinéens dénoncent cette mesure gouvernementale qui ne tient pas compte des souffrances des citoyens. À l’Union des Forces Républicaines (UFR), c’est son secrétaire exécutif, Saïkou Yaya Barry, qui s’est fait entendre. Pour l’ancien député, cette augmentation est la conséquence directe du changement constitutionnel qui a permis au président Alpha Condé de briguer un 3ème mandat à la tête de la Guinée.

La hausse des taxes sur la téléphonie et l’augmentation du prix du carburant à la pompe ont-elles un lien direct avec l’organisation sans concours extérieur du double scrutin du 22 mars 2020 ? C’est ce que pense le secrétaire exécutif de l’UFR qu’un jouranaliste de Guineematin.com a joint au téléphone ce mercredi, 4 août 2021.

Décryptage !

Aujourd’hui, le pays est dans une situation où ils ont utilisé l’ensemble des ressources de l’Etat pour faire un 3ème mandat. Changer la constitution, faire une élection législative et référendaire avec l’argent du contribuable guinéen et en se tapant la poitrine pour dire qu’on est souverain. Alors que, pour la promotion de la démocratie dans le monde, il y a des bailleurs de fonds qui aident et qui accompagnent à organiser les élections dans les pays. Mais, chez nous, ils ont fait fi parce qu’ils n’ont pas voulu qu’il y ait des observateurs internationaux qui pourront vérifier si les élections sont crédibles ou pas. Alpha Condé a voulu faire ça en autarcie guinéenne en payant des observateurs que nous connaissons ou l’un est actuellement sous le viseur de la justice de son pays, la République Démocratique du Congo.

Donc, cette augmentation ne nous surprend pas. Ce sont les Guinéens qui vont payer les conséquences de la gabegie et des détournements des fonds publics. Non seulement au niveau du carburant ; mais, les Guinéens ignorent les taxes qui montent en flèche sur la téléphonie. Nous sommes aujourd’hui l’un des pays les plus chers au monde en matière de taxation sur la téléphonie. Nous oublions tout cela. Aujourd’hui, il y a le changement des plaques d’immatriculations, tout ça, c’est comment avoir de l’argent parce qu’au niveau international, le pays n’est plus crédible aux yeux de ceux-là qui ont l’habitude de nous accompagner financièrement.

L’impact de cette augmentation va se sentir dans tous les secteurs de la vie sociale. Ça sera le cas dans le domaine du transport, des marchandises, etc. Ceux qui ont accepté d’accompagner ce mandat de trop vont faire souffrir tous les Guinéens. Nous souffrirons tous le fait qu’on privilégie un seul individu pour son maintien au pouvoir par rapport à 12 millions de Guinéens qui vont souffrir de cette conséquence », a indiqué l’opposant.

Propos recueillis et décryptés par Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS