Les différentes sorties du gouvernement et des responsables nationaux des syndicats des transporteurs appelant au respect des tarifs des transports officiels n’ont pas eu d’effets à Boké. Les transporteurs locaux ont revu à la hausse tous les prix qui étaient pratiqués avant l’augmentation du prix du carburant, a constaté le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Ce jeudi 5 août 2021, ce sont de nouveaux qui sont en vigueur à la gare routière de Boké. L’axe Boké-Koundara passe de 180.000 à 200.000 francs ; Boké-Sangarédi, de 20.000 à 30.000 francs ; Boké-Boffa, de 40.000 à 50.000 francs ; Boké-Kamsar, de 15.000 à 20.000 francs ; Boké-Conakry, de 55.000 à 60.000 francs pour les minibus, et de 70.000 à 80.000 pour les taxis. Sur le terrain, chauffeurs et syndicalistes refusent de se prononcer sur le sujet.

Albert Millimono, passager

De leur côté, les passagers s’insurgent contre la décision du gouvernement, qui a réajusté le prix du carburant, dont le litre est passé de 9.000 à 11.000 francs à la pompe. « A mon arrivée à la gare routière, j’ai constaté que le prix du transport a augmenté. Mais, ce n’est pas surprenant parce qu’on sait que le gouvernement a revu à la hausse le prix du carburant. Ce qui est franchement une mauvaise décision. Car elle vient compliquer davantage la vie de la grande majorité des Guinéens, qui sont déjà très pauvres », a déclaré Albert Millimono.

Mamadou Saydou Diallo, voyageur

 Mamadou Saïdou Diallo, un autre passager, se dit préoccupé par cette situation. « Aujourd’hui, les transporteurs ont augmenté les frais de transport. Sincèrement, cette situation me dérange, c’est vraiment inquiétant. Déjà, les gens souffrent beaucoup actuellement. Difficilement on gagne même à manger. Et si on vient encore augmenter le prix du carburant qui va se répercuter sur tous les autres prix, ce n’est pas bon. Je demande vraiment aux autorités de revoir cette situation. On ne devrait pas augmenter le prix du carburant », a lancé ce citoyen.

De Boké, N’Diaré Diallo pour Guineematin.com 

Tel: 628-98-49-38

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin