image d’archive

L’indignation quasi-générale suscitée par la hausse du prix du carburant en Guinée commence à se faire ressentir dans la rue. Plusieurs jeunes ont manifesté ce jeudi, 5 août 2021, à Koloma (en banlieue de Conakry), pour protester contre cette décision du gouvernement, a constaté Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Le gouvernement guinéen a surpris plus d’un en annonçant mardi soir, la hausse du prix du carburant, dont le litre passe de 9.000 à 11.000 francs à la pompe. Cette décision a aussitôt suscité une vague de réactions dans les médias et sur les réseaux sociaux. Pendant que certains expriment leur indignation, d’autres préfèrent passer cette situation en dérision.

Et ce jeudi, les réactions se sont transportées dans la rue. Plusieurs jeunes ont érigé des barricades sur la route Le prince, précisément au niveau de Koloma, un quartier chaud de la commune de Ratoma (Conakry) pour protester contre cette décision des autorités. Mais ce mouvement de protestation a été de courte durée, puisque la police est rapidement intervenue pour disperser les manifestants.

Après quelques accrochages avec les jeunes, les forces de l’ordre ont réussi à maîtriser la situation. Ce qui a permis la reprise de la circulation, qui a été momentanément coupée entre Cosa et Koloma et entre Koloma et Bambéto. Les manifestants sont rentrés dans le quartier, tandis que les agents sont positionnés notamment à Bomboli et à Koloma marché.

Mamadou Yaya Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin