Affrontement à Faranah : 25 personnes inculpées et placées en détention

25 citoyens ont été interpellés et placés en détention préventive, suite à l’affrontement qui a opposé des habitants de N’guènia et de Danda, deux districts de la sous-préfecture de Passaya, dans la préfecture de Faranah. C’est le procureur de la République près le tribunal de première instance de Faranah qui l’a annoncé au cours d’un point de presse qu’il a animé hier, jeudi 12 août 2021. Mamoudou Magassouba promet que tous ceux qui ont joué un rôle dans ces violences seront sanctionnés par la justice, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Faranah.

Dans cette sortie, le procureur de Faranah a confirmé que la justice a été effectivement du litige domanial à l’origine de ce violent affrontement. Et selon le magistrat du parquet, le dossier est en cours de jugement au tribunal de première instance de Faranah.

Mamoudou Magassouba, procureur de la république près le tribunal de première instance de Faranah

« Dans un premier temps, nous avons reçu une plainte de la part des citoyens de Danda par rapport à ce problème. Après les explications, j’ai compris que c’est une affaire domaniale qui relève de la compétence d’un tribunal civil. Ainsi, je leur ai dit de saisir un huissier à l’effet d’assigner les citoyens de N’guènia, qui réclament aussi un droit de propriété sur ce domaine. L’assignation a été faite par l’huissier, le dossier est arrivé devant le tribunal et ils ont tenu l’audience. Pour cause de congé, l’affaire a été renvoyée au mois de septembre pour la suite des débats. Je tiens à préciser que pendant ce temps, le président du tribunal qui a le dossier, suivant la requête des citoyens de Danda, a pris une ordonnance d’arrêt des travaux sur le domaine, parce qu’il y avait des tensions.

L’objectif était d’éviter que les deux camps ne se retrouvent sur le même domaine et qu’on en arrive à ce qui s’est passé là-bas. Cette ordonnance a été signifiée par l’huissier aux deux parties, mais aussi aux autorités locales (le sous-préfet et le maire) », a indiqué Mamoudou Magassouba. Il se dit surpris donc des violences qui ont éclaté le 8 août dernier entre les habitants de N’guènia et de Danda, qui se disputent ce domaine. Des violences qui ont fait 22 blessés des deux côtés et des dégâts matériels.

Des faits qui ne resteront pas impunis, selon M. Magassouba. Il annonce que l’enquête préliminaire menée par la gendarmerie de Faranah a abouti à l’inculpation de 25 personnes, qui ont été placées sous mandat de dépôt à la prison civile de Faranah. « Je le dis et j’insiste là-dessus : tous les auteurs de ces faits comparaîtront devant le tribunal correctionnel et seront sanctionnés à la hauteur de leur forfaiture, comme pour dire que la loi sera appliquée dans toute sa rigueur », a promis le procureur de la République près le TPI de Faranah.

De Faranah, Bangoura Mamadouba pour Guineematin.com

Tel : 00224620241513/660272707

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS