Bakary Keïta, Responsable du service informatique de l’ANSS et Chef du projet de l’application Epi Pass

Comme annoncé précédemment, les autorités sanitaires ont procédé hier, vendredi 13 août 2021, au lancement officiel de l’application ‘’Epi Pass’’ en Guinée. Cette application est présentée comme un outil permettant de numériser les carnets de vaccination pour conserver les données dans le système informatique de l’ANSS (agence nationale de sécurité sanitaire). Et, son lancement s’inscrit dans le cadre du renforcement des stratégies de la Guinée dans la lutte contre la pandémie de COVID-19, a appris un reporter de Guineematin.com qui a assisté à la présentation.

Selon Bakary Keïta, le responsable du service informatique de l’ANSS et chef du projet de l’application Epi Pass, ce nouvel outil devrait permettre à chacun de pouvoir vérifier les statuts vaccinaux.

« C’est une application qui est divisée en deux parties. Une première partie est au niveau du Web, ce qui va permettre à ceux qui sont hors du pays d’y accéder. De l’autre côté aussi, on a une partie mobile. On va essayer de mettre ça aux différents points d’entrées pour permettre de vérifier même les cartes vertes existantes. Parce ce qu’il faut prendre du temps avant de pouvoir supprimer ces cartes. Et comme je le disais, c’est que l’autre côté aussi ça va permettre à tout le monde de pouvoir vérifier les statuts vaccinaux des uns et des autres au cas où ils n’ont pas de carte de vaccination. Ils pourront aussi aller télécharger leur propre carte de vaccination pour pouvoir jouir pleinement de ça… Pour télécharger l’application, la procédure c’est quoi ? Dès que les données sont chargées, en principe, la personne reçoit un SMS sur son téléphone qui lui indique le lien sur lequel il peut aller télécharger l’application. À partir de ce lien, il a déjà son certificat. Il y a un bouton en haut pour pouvoir imprimer et enregistrer dans son téléphone ou dans n’importe quel outil. Il peut aller directement sur le site web : https://passvaccinal.anss-guinee.org qui est déjà en production. Nous sommes déjà en train de charger les données de vaccination », a expliqué Bakary Keïta.

A en croire cet informaticien, l’application ‘’Epi Pass’’ va aussi permettre de lutter contre les fausses cartes de vaccination dans le pays.

Bakary Keïta, Responsable du service informatique de l’ANSS et Chef du projet de l’application Epi Pass

« Effectivement, nous avons procédé au lancement de ce pass vaccinal qui est un outil très important qui permettra à coup sûr de permettre à la majeure partie de la population qui est concernée par la vaccination d’être protégée. Vous le savez bien, il y a des fausseurs qui sont sur pieds pour tout modifier sur leur chemin. Mais, heureusement, nos frères, nos fils se sont investis pour nous trouver cet outil (Epi Pass) extrêmement important qui va nous permettre aujourd’hui de faire respecter les mesures qui ont été prises par le gouvernement, notamment l’accès aux lieux publics, aux départements qui est assujetti à la présentation de ce pass vaccinal. Ceci dénote l’obligation de tout un chacun d’aller se faire vacciner et également contrecarrer ceux-là qui vont présenter des fausses cartes qui seront surpris d’être saisis. Donc, nous demandons à la population de rallier les points de vaccination afin de se faire vacciner. Et, également interpeller ceux-là qui restent à domicile, qui appellent les agents vaccinateurs pour leur dire : venez me faire vacciner à la maison. Et au retour, quand ils donnent le transport à ces agents, ils disent après que les agents de vaccination rackettent et prennent de l’argent avec les gens. Ce sont ceux-là qui sont en train d’encourager cette pratique. Désormais, toute autorité qui aurait besoin de se faire vacciner avec sa famille, qu’elle fasse recours au directeur de l’ANSS avec son équipe, mais pas à travers les agents », a indiqué Bakary Keïta.

Mohamed Guéasso DORE pour Guineematin.com

Tel : +224 622 07 93 59

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin