Une femme a été tuée dans la nuit du jeudi au vendredi 13 août 2021, à Guéckédou. Fanta Lamah a été mortellement poignardée dans sa chambre, a appris Guineematin.com à travers son correspondant dans la préfecture.

Ce meurtre a eu lieu à Tambaradou, un secteur du quartier Hérémakono, dans la commune urbaine de Guéckédou. C’est à 4 heures du matin que le petit-fils de la victime, le seul avec qui elle vivait dans sa maison, a alerté les voisins. Ces derniers sont venus trouver que la dame est poignardée aux niveaux de la tête, du cou, de la poitrine et de l’œil. Baba Tolno, le chef de quartier de Hérémakono, lui, a appris la nouvelle à 7 heures du matin.

Baba Tolno, chef du quartier Héremakono 

« Quand j’ai été informé, je suis entré dans la chambre avec le président de la jeunesse et le petit-fils de la victime, j’ai trouvé qu’elle était nue. Mais j’ai hésité de m’approcher du corps, puisqu’il y a des maladies qui circulent en Guinée. Donc, nous sommes immédiatement ressortis. Je suis allé informer le maire qui a aussi appelé la police, la gendarmerie et la Croix-Rouge, nous nous sommes tous retrouvés sur les lieux. La police et les agents de la Croix-Rouge sont entrés dans la chambre, ils ont fait des prélèvements et ils sont sortis dire à la population de ne pas s’approcher du corps jusqu’à ce que les résultats des analyses soient connus », a expliqué le chef de quartier.

Le corps de Fanta Lamah est resté sur place jusqu’aux environs de 18 heures. La police est finalement venue le mettre à la disposition de la communauté Kpèlè de Guéckédou. De son côté, son petit-fils, un enfant d’une dizaine d’années, a été interpellé par les services de sécurité pour des fins d’enquête.

De Guéckédou, Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin