BIODEV2030 : 3 secteurs prioritaires identifiés en Guinée

Au lieu de deux initialement prévus, ce sont finalement trois secteurs prioritaires qui ont été identifiés pour le projet BIODEV2030 en Guinée. Les résultats de l’étude menée à cet effet ont été validés au cours d’un atelier qui s’est tenu récemment à Kindia, a constaté un correspondant de Guineematin.com sur place.

L’atelier de validation des résultats de l’évaluation et de la hiérarchisation des menaces pesant sur la biodiversité aux niveaux national et local afin d’identifier deux (2) secteurs prioritaires pour le projet BIODEV2030 en Guinée a eu lieu le 2 août 2021 dans un réceptif hôtelier de Kindia. Organisé par l’Union internationale de conservation de la nature (UICN), sur financement de l’AFD (Agence française de développement), il a été coordonné par Expertise France, en collaboration avec le ministère guinéen de l’environnement, des eaux et forêts. Les travaux ont mobilisé 66 participants venus de Kindia, Boké, Conakry, Labé, Faranah, Kankan, et N’Zérékoré.

Il s’agit de cadres techniques nationaux, de représentants de la société civile et du secteur privé, des enseignants chercheurs et des experts internationaux. A l’ouverture des travaux, le directeur régional de l’UICN, Aliou Faye, a indiqué qu’il s’agira dans un premier temps, « de procéder à un examen critique du rapport d’évaluation réalisé par le Centre d’Études et de Recherche en Environnement (CERE), de formuler des suggestions et des recommandations en vue de l’enrichir. Dans un second temps, obtenir à travers la validation, un consensus autour du document d’évaluation et d’hiérarchisation des menaces pesant sur la biodiversité aux niveaux national et les secteurs identifiés dans le cadre du projet BIODEV2030 en Guinée ».

Présidant la cérémonie d’ouverture de cet atelier, le colonel Aboubacar Oularé, point focal national de la convention pour la biodiversité au ministère de l’environnement, des eaux et forêts, a remercié vivement l’UICN et ses partenaires, dont l’Agence française du développement, Expertise France, le Fonds pour l’environnement mondial, pour l’accompagnement du gouvernement guinéen dans la conservation de la Biodiversité. Selon lui, le projet Facilitation d’engagement pour la biodiversité (BIODEV2030) vient à point nommé.

« Car la République de Guinée vient de se doter d’une nouvelle stratégie de 15 ans (2016-2025) avec une vision partagée et une ambition commune qui est de préserver, accroître, restaurer et valoriser la biodiversité dans toute la Guinée. Pour réaliser cette vision, la nouvelle stratégie nationale est articulée autour de cinq (5) buts stratégiques déclinés en 18 objectifs. Par ailleurs, l’expérimentation réussie du projet BIODEV2030 en Guinée nous offre l’opportunité de nous approprier de nouvelles méthodes, outils et approches de valorisation de la diversité biologique et des écosystèmes de notre pays », a dit le colonel Oularé.

A l’issue des travaux, les participants ont validé les résultats de l’évaluation et de la hiérarchisation des menaces pesant sur la biodiversité aux niveaux national et local. Ils ont identifié trois secteurs prioritaires pour le projet BIODEV2030 en Guinée. Il s’agit de l’agriculture, la pêche et l’exploitation minière. « Ce sont tous les secteurs économiques qui sont concernés. Mais le projet va se focaliser sur ces trois secteurs prioritaires ; et après, s’il y a une suite, d’autres secteurs pourraient être pris en charge », a précisé Aliou Faye de l’UICN.

De Kindia, Amadou Baïlo Batouala Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224)628516796

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS