Mamadou Diouldé Diallo, directeur communal de la jeunesse de Labé

À l’occasion de la journée internationale de la jeunesse, célébrée le vendredi dernier, 13 août 2021, le correspondant de Guineematin.com s’est entretenu avec le Directeur communal de la jeunesse de Labé. Dans la capitale régionale de la Moyenne Guinée, les jeunes ont profité de cette journée pour attirer l’attention des autorités sur leurs conditions de vie. Comme on le sait, beaucoup de jeunes sont livrés au chômage à cause du manque d’emplois, au manque d’infrastructures sportives et culturelles, a rappelé le directeur communal de la jeunesse de Labé.

La situation que traversent les jeunes de Labé mérite l’attention des autorités en charge de la jeunesse, estime Mamadou Diouldé Diallo, le directeur communal de la jeunesse de Labé.

Guineematin.com vous propose, ci-dessous, l’essentiel des propos de Mamadou Diouldé Diallo :

Cette année, nous avons célébré cette journée en différé à Labé. En ce qui concerne la situation des jeunes à Labé, au moment où nous prenions les commandes l’année dernière, les bureaux des jeunes des différents quartiers ne fonctionnaient pas. Il a fallu notre implication pour rétablir ces bureaux.

L’année dernière, on avait organisé une cérémonie pour célébrer la journée mondiale de la jeunesse. Avec les associations et mouvements, nous avons mis en place une plate-forme communale autour de laquelle tous les mouvements et associations seront fédérés pour avoir plus de force afin d’avoir des appuis communs. Mais, ce qui fatigue la jeunesse de Labé, c’est le manque d’emplois. Pourtant, il y a beaucoup d’entre eux qui sont diplômés. C’est pourquoi, beaucoup d’entre eux s’orientent vers le commerce ou les taxi-motos, voire même le lavage des engins.

Par ailleurs, les jeunes ne disposent pas de lieux de loisir. En ce qui concerne les disciplines sportives, seul le football est pratiqué plus ou moins à Labé. Mais, le basket-ball, l’athlétisme, le cyclisme, le volley-ball et le handball sont presque inexistants. Il n’y a pas d’aire de jeu. C’est pourquoi, mon équipe et moi avons rencontré certains quartiers périphériques pour demander des terrains de sports pour la jeunesse.

Labé Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin