Les lignes ont bougé dans le processus d’identification des contacts de la jeune dame en provenance de Labé, qui a été testée positive à Ebola à Abidjan (Côte d’Ivoire). Réticente au départ, la famille de la patiente a finalement accepté de collaborer avec les autorités sanitaires, a appris Guineematin.com à travers son correspondant à Labé.

C’est un soulagement pour les autorités sanitaires de Labé. Jusqu’à ce lundi matin, 16 août 2021, elles peinaient à rentrer en contact avec la famille de la jeune dame qui a été testée positive à Ebola, quelques jours seulement après son arrivée dans la capitale ivoirienne, en provenance de Labé. Mais un peu plus tard dans la journée, les choses ont évolué dans la bonne direction. La famille a fini par accepter de collaborer avec les services de santé, qui cherchent à identifier et suivre tous les contacts de la patiente.

Une avancée saluée par le directeur préfectoral de la santé de Labé. « Nous continuons les investigations qui nous ont amenés pour le moment jusqu’à identifier la famille d’où est venue la jeune dame. Il y avait des réticences un peu de la part de la famille mais actuellement, nous avons trouvé la porte d’entrée pour pouvoir mieux évaluer la situation. Et on est en train d’identifier tous les contacts pour le suivi. Ce sont les investigations qui vont nous permettre de dire qui et qui ont eu des contacts avec elle.

Je viens d’appeler notre équipe qui est sur le terrain, les agents m’ont dit qu’ils sont actuellement au centre de santé de Ley Saarè, où il y a un agent de santé supposé être un de ses contacts. Après il y a la mère de la jeune dame et une de ses sœurs qu’on a identifiées », a annoncé Dr Mamadou Hady Diallo. Il ajoute que le domicile de la belle-famille de la patiente, où elle vivait depuis deux mois, a également été identifié. Les habitants des lieux doivent également être recensés et suivis pendant 21 jours.

Mais ce n’est que le début du processus. Le plus dur, c’est l’identification de toutes les personnes qui ont pu être en contact avec la patiente de Labé à Abidjan. Sachant qu’elle a voyagé par la voie routière et qu’elle a fait des escales à Macenta et à N’Zérékoré, cette mission s’annonce difficile voire impossible. « Avant de se rendre en Côte d’Ivoire, elle a traversé beaucoup de préfectures. Et on nous a dit qu’elle a passé un bref séjour à N’Zérékoré et à Macenta. Pour le moment, on ne sait même pas si c’est à Labé qu’elle a contracté la maladie ou si c’est en dehors de Labé », a dit le DPS de Labé.

Les autorités ont identifié un site à Safatou, un quartier de Labé, pour recevoir d’éventuels cas positifs ou de contacts à isoler.

De Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin