La découverte d’une mine d’or à Kounsitel, au mois de juin dernier, ne fait pas que des heureux dans la préfecture de Gaoual. Aujourd’hui, les populations locales sont partagées entre la joie d’abriter un tel trésor et les appréhensions des conséquences d’une exploitation anarchique du métal jaune.

En effet, le 10 août 2021, des orpailleurs clandestins, mécontents d’être délogés en brousse, avaient semé la manique dans la ville de Kounsitel, et détruit la maison des jeunes avant d’incendier le domicile privé du responsable des jeunes de la localité.

Après la mise en garde des autorités et l’exigence de respecter le mot d’ordre interdisant l’exploitation clandestine de la mine, ces visiteurs indésirables ne semblent avoir ni oreille ni œil pour entendre et voir.

Ce lundi 16 août, le maire de Kounsitel, Chérif Diallo, joint par Guineematin.com, soutient non seulement que les orpailleurs clandestins n’ont pas quitté les lieux mais pire, même le cimetière de la ville est menacé. Dans une vidéo postée par des jeunes défenseurs de l’environnement, l’on voit clairement des trous ouverts au milieu des herbes et à quelques mètres seulement de ce lieu sacré.

Selon maire, ces individus auteurs de ces destructions bénéficient d’une complicité qui défie l’entendement.

Chérif Diallo, maire de Kounsitel

« Ils sont couverts par les militaires et personne ne me dira le contraire. Ces derniers les observent et laissent faire. Si non comment comprendre après les dégâts enregistrés le 10 août, qu’il n’y ait aucune arrestation dans leur rang et mieux, les abris de fortune qu’ils ont installés soient laissés intacts malgré l’ultimatum de les dégager qui a été lancé par les autorités. L’ultimatum de trois jours a expiré hier dimanche 15 août et ils toujours sont là en train de creuser. Personne ne bouge. Alors que le Gouvernement a interdit l’exploitation clandestine de cette mine mais les agents qui sont là, ne font rien pour faire respecter cet ordre de l’Etat. Cependant, les jeunes qui avaient manifesté pour demander le départ des clandestins eux, avaient été arrêtés, jugés et condamnés. C’est vraiment incompréhensible et inacceptable ce qui se passe à Kounsitel. Les gens sont partout dans la brousse et le cimetière même est menacé », a soutenu l’élu de Kounsitel, apparemment débordé par les appétits de tous genres portés par des individus décidés à devenir riche à tout prix.

Abdallah BALDE pour Guineematin.com

Tél : 628 08 98 45

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin