Aux premières de ce lundi, 16 août 2021, la Commission électorale de la Zambie a déclaré le candidat de l’opposition Hakainde Hichilema (59 ans) vainqueur de l’élection présidentielle du 12 août. Le candidat du Parti uni pour le développement national (UPND) a battu le président sortant Edgar Lungu (64 ans) avec 2 810 757 des suffrages exprimés contre 1 814 201 voix pour son adversaire et candidat du Front patriotique (PF), a annoncé le président de la commission électorale.

Cinq fois candidat malheureux, Hakainde Hichilema avait déjà affronté le président Edgar Lungu à deux reprises : d’abord lors d’une élection spéciale en 2015, suite au décès inattendu de Michael Sata, alors président. L’année suivante, le président Lungu s’est à nouveau imposé, remportant un mandat complet de cinq ans.

C’est sans doute une nouvelle qui peut procurer de la joie aux africains, avides des changements démocratiques et particulièrement aux opposants qui rêvent d’alternance.

Les opposants guinéens Cellou Dalein Diallo, Sidya Touré, Lansana Kouyaté et Cie peuvent par exemple y puiser un argument contre ceux qui souhaitent les voir quitter la scène (après trois tentatives infructueuses contre Alpha Condé) qu’ils peuvent bien se faire installer à Sékoutouréya à la 4ème élection présidentielle…

Enfin, un si grand écart de voix (2 810 757 des suffrages exprimés contre 1 814 201 pour le président sortant) prouve que les citoyens peuvent bien se débarrasser des régimes impopulaires, malgré la tentation des dirigeants africains à s’accrocher au pouvoir…

À suivre !

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin