Alpha Saliou Barry, chargé du cadre de vie et assainissement à la mairie de Mamou
Alpha Saliou Barry, chargé du cadre de vie et assainissement à la mairie de Mamou

A la faveur d’une rencontre organisée hier, lundi 16 août 2021, les journalistes de Mamou et l’émissaire du syndicat des professionnels de la presse de Guinée, Amadou Oury Barry, se sont penchés sur la position à adopter face l’agression dont les animateurs de l’émission ‘’Choc des idées’’ de la radio Global Fm Mamou ont été victimes de la part du conseiller communal Alpha Saliou Barry. Et, c’est l’appel de la notabilité (notamment de l’inspecteur régional des affaires religieuses) qui a pesé sur la balance. Car, au terme des échanges,  la « tendance dominante au niveau de la presse locale est celle d’aller à un règlement à l’amiable ». Ainsi, par son intercession, la notabilité de la ville carrefour a sauvé la tête du colérique Alpha Saliou Barry du courroux de la justice, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Mamou.

Les discussions entre les professionnels des médias de la ville carrefour et l’émissaire des professionnels de la presse de Guinée ont commencé dans la matinée et ont duré jusque dans l’après-midi. Et, le principal sujet à l’ordre du jour était la suite à donner à l’agression de certains journalistes de la radio Global FM Mamou par Alpha Saliou Barry. L’affaire est déjà sur la table du parquet du tribunal de Mamou (où Alpha Saliou Barry a été déféré après son audition à la police). Mais, avec l’intervention des autorités et de la notabilité de la ville carrefour, la presse locale a jugé utile de réviser sa position. Et, ce lundi, certains journalistes étaient favorables à une poursuite pénale contre ce maladroit conseiller communal. Mais, la majorité des participants à cette réunion était plutôt favorable à un règlement à l’amiable de ce différend. Surtout que le mis en cause (Alpha Saliou Barry) a présenté des excuses à la radio Global et à toute la presse guinéenne.

Amadou Oury Barry, émissaire du syndicat des professionnels de la presse

« Nous avons longuement discuté pour voir comment trouver une solution aux menaces qui pèsent sur les journalistes de Mamou. On a écouté les uns et les autres. Il y avait deux tendances. Certains voulaient qu’on aille au procès et d’autres estimaient qu’il faut résoudre le problème à l’amiable comme l’ont souhaité les autorités de Mamou. La Direction générale de Global FM va écrire officiellement au procureur et à l’URTERGUI pour désister et retirer sa plainte ; et, aller à la négociation pour résoudre le problème en famille. Mais, nous allons insister devant les autorités à tous les niveaux et mettre en place des bases pour que jamais un journaliste ne soit agressé à Mamou. Il faut signaler que même en temps de guerre, on protège les journalistes.  Le conseil communal a écrit pour présenter des excuses à l’URTERGUI et au syndicat », a dit Amadou Oury Barry au sortir de la réunion avec les journalistes de la ville carrefour.

De Mamou, Boubacar Ramadan Barry pour Guinematin.com

Tel : 625698919/657343939

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin