L’identification des contacts de la jeune femme testée positive à Ebola à Abidjan, est terminée à Labé. Selon les autorités sanitaires, 51 personnes ont été recensées et seront suivies pendant 21 jours dans leurs domiciles. C’est la direction régionale de la santé qui a annoncé cette nouvelle au sortir d’une réunion de crise tenue ce mercredi, 18 août 2021, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Cette rencontre a mobilisé les autorités administratives et sanitaires de Labé, ainsi que les partenaires techniques et financiers. Selon Ouremba Traoré, directeur de cabinet du gouvernorat de Labé, l’objectif était « de voir quelles sont les dispositions immédiates, urgentes et pratiques à prendre non seulement pour rassurer les populations, mais aussi et surtout pour éviter la propagation de cette maladie dans notre région ».

A l’issue de cette rencontre, les autorités sanitaires ont présenté les dispositions prises depuis qu’une jeune femme en provenance de Labé a été testée positive au virus Ebola, à Abidjan. Il s’agit tout d’abord de l’indentification de toutes les personnes qui ont eu des contacts avec la patiente avant son départ pour la Côte d’Ivoire. « Au jour d’aujourd’hui, nous avons eu à identifier tous les contacts proches qu’elle avait à Labé ici. Ils sont au nombre de 51 personnes. Le dilemme qu’on avait, c’était comment retrouver le chauffeur.

Mais grâce à la contribution du syndicat des transporteurs, nous avons réussi à localiser le chauffeur qui est arrivé à Labé ce matin. Il a accepté de collaborer. Nous sommes en train de négocier avec le gouvernorat et la préfecture pour pouvoir le mettre dans un lieu sûr, car il est témoin de tout ce qui tourne autour de cette dame. Pour le moment, il n’y a aucun signe sur les 51 contacts. Nous sommes en train de les surveiller et nous allons les observer pendant les 21 jours qui suivent », a indiqué Dr Mamadou Houdy Bah, directeur régional de la santé de Labé.

En plus du suivi régulier, le DRS annonce que tous les contacts seront vaccinés. « Nous avons reçu l’information de l’ANSS que nous allons recevoir 5000 doses de vaccins que nous allons utiliser pour vacciner ces contacts mais aussi les agents de santé », a dit Dr Mamadou Houdy Bah, ajoutant que le centre de santé de Safatou (un quartier de Labé) est en train d’être érigé en centre de prise en charge pour recevoir d’éventuels cas d’Ebola.

De Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin