Dr Edouard Zoutomou Kpogomou, président de l’UDRP (Union Démocratique pour le Renouveau et le Progrès)

Comme annoncé dans l’une de nos précédentes publications, le Barreau de Guinée a exprimé son indignation face à la révocation du régime de semi-liberté et le renvoi en prison de l’ancien président de la délégation spéciale de Kindia, Abdoulaye Bah. Dans sa déclaration du mardi dernier, 17 août 2021, l’ordre des avocats de Guinée a dénoncé une violation flagrante de la loi et exigé l’annulation de cette décision du directeur national de l’administration pénitentiaire. Et, cette position du barreau est largement partagée par le président de l’Union Démocratique pour le Renouveau et le Progrès (UDRP).

Dans un entretien accordé à un reporter de Guineematin.com hier, mercredi, Dr Edouard Zoutomou Kpoghomou a salué cette sortie du  barreau qu’il qualifie tout de même de réveil tardif.

« Le barreau de Guinée est dans ses droits de dénoncer l’immixtion de l’exécutif dans les questions judiciaires. Il n’appartient pas au directeur national du service pénitencier de faire sortir ou bien de faire rentrer quelqu’un en prison, quel que soit le motif. C’est un exécutant ; et, cet ordre doit venir soit du procureur ou bien des autorités judiciaires. Car, le service pénitencier est un relais de l’exécutif. Donc, il n’a rien à voir dans les questions de jugement. Mais, ce qui vient de se passer, c’est de l’immixtion pure et simple. Donc, le barreau de Guinée est dans son droit. Et, moi, je les applaudis », a dit Dr Zoutomou.

Pour le leader de l’UDRP, cette déclaration du barreau ne sera surement pas suffisante pour stopper l’immixtion du pouvoir exécutif dans les affaires judiciaires ; mais, c’est déjà un pas dans le combat pour le respect de la séparation des pouvoirs en Guinée.

« Ce n’est pas suffisant ; mais, ça doit toujours commencer quelque part. Je me suis un peu offusqué parce que le barreau a été un peu silencieux ces derniers temps. Il n’a jamais dénoncé avec vigueur tous ces manquements, ces comportements déplacés. Et, c’est maintenant qu’il commence à le percevoir. Je crois qu’ils ont pris la mesure des manquements aux règles de justice. Et, s’ils en parlent maintenant, c’est bon et ça veut dire qu’ils vont continuer. Je souhaite vivement qu’ils continuent dans ce sens », a indiqué Dr Edouard Zoutomou Kpoghomou.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin