La publication du mandat d’arrêt international émis contre Sékou Koundouno, responsable des stratégies et planification du Front national pour la défense de la constitution (FNDC), ne laisse pas indifférent Cellou Dalein Diallo. Le président de l’UFDG dénonce une « énième instrumentalisation de la justice » par le président Alpha Condé pour faire ses opposants.

Le mandat d’arrêt international émis contre Sékou Koundouno du FNDC et rendu public ce 25 août, est une énième instrumentalisation de la justice par Alpha Condé pour tenter de museler l’opposition et faire taire toutes les voix discordantes, notamment celles qui combattent son troisième mandat illégal et sa mauvaise gouvernance. Sékou Koundouno étant un militant intraitable de cette double cause, je lui apporte mon soutien et ma solidarité », a réagi le principal opposant au régime Alpha Condé à travers une publication faite sur ses médias sociaux.

A rappeler que c’est le 31 mai dernier que la justice guinéenne émis un mandat d’arrêt international contre l’activiste de la société civile Sékou Koundouno, farouche opposant au troisième mandat du président Alpha Condé. Mais c’est seulement ce mercredi, 25 août 2021, que cette décision du doyen des juges d’instruction du tribunal de première instance de Dixinn (Conakry) s’est retrouvée sur la place publique.

Lire ici : Guinée : un mandat d’arrêt international émis contre Sékou Koundouno

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin