Abourahmane Baldé, président du parlement des jeunes leaders de Guinée

En conférence de presse à son siège à ‘’Petit Symbaya’’ ce jeudi, 26 août 2021, le parlement des jeunes leaders de Guinée s’est exprimé sur la situation sociopolitique actuelle de la Guinée. Abdourahamane Baldé, le président dudit parlement, a salué la création d’un cadre dialogue dans le pays. Mais, il s’est surtout montré très en colère contre la manipulation dont les jeunes sont l’objet de la part des politiciens. Il a appelé les jeunes à l’union pour se défaire du carcan des politiques et prendre leur destin en main, rapporte Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Devant la cohorte de journalistes qui était présent à cette conférence de presse, Abdourahmane Baldé a abordé plusieurs sujets en lien avec l’actualité sociopolitique de la Guinée. De la crise de confiance entre les acteurs politiques à la création du cadre de dialogue social et politique, en passation par les exactions contre les jeunes et la manipulation dont cette couche est victime dans le pays, tout a été passé au crible.

« Le parlement des jeunes leaders de la société civile guinéenne est disposé à faire des propositions concrètes lors du dialogue social et politique inclusif et accepté de tous pour l’intérêt supérieur de la nation. Nous souhaitons un dialogue réussi allant dans le sens de la construction d’une véritable nation guinéenne qui fera un seul et unique gagnant : le peuple de Guinée », a dit Abdourahmane Baldé.

Visiblement très touché par les conditions de vie actuelles des guinéens, notamment les jeunes, le président du parlement des jeunes leaders de Guinée, a invité les jeunes à prendre désormais leur destin en main.

« Des lois et des hommes qui massacrent les plus jeunes d’entre nous pour le respect des lois de la République commencent à nous déranger. Nous sommes piégés par la pauvreté sociale et économique et nous avons pourtant besoin de liberté, de culture ; mais, nous sommes piégés et nos mains sont enchaînées à côté du palais et des grands immeubles de Kaloum. Pourtant, nous avons besoin de liberté. Donc, aux jeunes d’être l’Etat et de faire l’Etat, de rassembler et de promouvoir ainsi favoriser l’unisson des cœurs de tous les guinéens », a indiqué Abdourahmane Baldé.

Pour le président du parlement des jeunes leaders de Guinée, l’entité qu’il dirige soutien et exhorte les guinéens à soutenir les autorités sanitaires du pays dans la lutte contre la COVID-19 en Guinée. Mais, il s’insurge contre la manipulation de la jeunesse pour des fins politiques politiciennes.

« La vision du parlement des jeunes a toujours été de développer la jeunesse et de la mettre au service de l’Etat. Nous nous rendons compte aujourd’hui que les cimetières se remplissent de jeunes innocents qui continuent à être des fruits cueillis par les hommes politiques. Mais, il est urgent de prendre la parole, de recadrer les choses et travailler dans le sens de l’intérêt de la jeunesse. Il faut que la jeunesse fasse l’Etat, qu’elle soit l’Etat et qu’elle soit mise en sécurité par l’Etat. Donc, il faut travailler dans le sens de trouver une issue pour cette jeunesse guinéenne qui est aujourd’hui perdue dans la gueule de la Méditerranée, harcelée par les plus redoutables extrémistes du reste du monde », a dit Abdourahmane Baldé avant d’annoncer que dans les prochains jours, une mission de son parlement sera sur le terrain pour évaluer les acquis du pouvoir en place et relever ses faiblesses.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin