Situé dans la commune de Ratoma (dans la haute banlieue de Conakry), le lac de Sonfonia est vital pour les habitants des quartiers qu’il traverse. Il favorise l’agriculture (dans les jardins des environs) et est très propice à la pêche. Ce lac est aussi un lieu de détente pour les jeunes de Sonfonia et Foulamadina. Malheureusement, il est aujourd’hui on y trouve des déchets de tout genre. Il est devenu un dépotoir d’ordures par excellence.

Des déchets plastiques, des bouteilles de jus vides, des pampers usés et autres ordures ménagères se disputent le territoire sur les rives de ce lac. Il est quasiment devenu impossible d’y savourer de l’air frais à cause des odeurs nauséabondes qui s’y dégagent.

Interrogé par un reporter de Guineematin.com, Boubacar Barry, floriculteur au bord de ce lac, met la pollution de ce lac au compte des eaux de ruissellement et dénonce l’absence d’équipe de nettoyage sur ce lieu. « C’est la pluie qui envoie ces ordures. Elles quittent Foula Madina par les deux caniveaux. Donc, quand il y a une forte pluie, tous les déchets qui se trouvent dans le quartier sont déversés ici par la pluie. En plus, il n’y a pas de service pour nettoyer ici. Nous, on s’occupe de la propriété de l’espace de notre jardin. Cela pour qu’il n’y ait pas de serpents et pour rendre le lieu propre à cause des visiteurs et acquéreurs qui viennent », a-t-il expliqué.

De son côté, Sékou Camara, riverain de ce lac, assure que ce sont les femmes vendeuses qui se trouvent à l’université de Sonfonia (située à quelques mètres du lac) qui font du lac un dépotoir d’ordures.

« Ce sont ces femmes qui vendent à l’université UGLC de Sonfonia qui jettent les ordures dans le lac. Il y a des poubelles ici, mais elles ne sont pas suffisantes, vu le grand nombre de vendeuses qui s’y trouvent », a-t-il indiqué.

Seulement, pour le chef du quartier adjoint de Sonfonia1, tous les riverains de ce lac sont coupables de cette pollution. « Il nous est pratiquement difficile de cibler les personnes qui jettent des ordures ici, parce qu’il y a beaucoup de citoyens de différents secteurs qui sont riverains à ce lac. Il y a Sonfonia-Gare, Sonfonia-Centre et Foulamadina. Tous déversent des ordures sur ce lac. Il faut qu’on soit en synergie d’action pour pouvoir cibler ses personnes qui jettent les déchets », a dit Ibrahima Touré.

Selon des informations confiées à Guineematin.com, c’est la Société des eaux de Guinée qui avait l’habitude de débarrasser le lac des ordures qui l’envahissent. Mais, depuis quelques temps, cette société a arrêté ce nettoyage sans aucune explication. Elle a également refusé de se prêter à nos questions. « Il nous est interdit de divulguer toute information à l’absence d’un ordre de mission décerné par nos supérieurs hiérarchiques », a dit l’agent que nous avons trouvé au siège de ladite société.

Amadou Diarouga Baldé pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin