Après 21 jours d’isolement dans leurs domiciles, la majeure partie des contacts de la jeune guinéenne, testée positive à Ebola en Côte d’Ivoire et qui est sortie guérie récemment, peuvent enfin reprendre leurs mouvements. Ils sont sortis de leur suivi sans présenter des signes de maladie. C’est le responsable de la communication de la direction préfectorale de la santé de Labé qui a annoncé la nouvelle ce lundi, 30 août 2021, a constaté le correspondant de Guineematin.com à Labé.

Selon Dr Abdoulaye Fodé Diallo, 47 des 49 personnes qui ont eu des contacts avec la jeune femme avant son départ de Labé pour Abidjan ont terminé leur période de suivi. Et la bonne nouvelle, est que personne d’entre eux n’a développé la redoutable maladie.

Dr Abdoulaye Fodé Diallo

« Parmi les 49 contacts, il ne reste que deux : le chauffeur et le convoyeur, qui sont encore en observation, tous les autres ont terminé leur suivi hier (dimanche 29 août 2021). Et, ces deux qui restent, ils vont aussi sortir du suivi le 4 septembre 2021. Dieu merci, jusqu’à maintenant, tous les contacts se portent bien, personne n’a développé la maladie. C’est pour dire qu’il y a eu plus de peur que de mal. Il n’y a pas à s’inquiéter, parce qu’il n’y a d’épidémie Ebola à Labé », a déclaré le chargé de la communication de la direction préfectorale de la santé de Labé.

Le 14 août dernier, les autorités ivoiriennes ont annoncé qu’une jeune femme en provenance de la ville guinéenne de Labé a été testée positive à Ebola, peu après son arrivée à Abidjan. Cette nouvelle avait suscité une grande préoccupation en Guinée, pays qui a été durement frappé par cette épidémie entre 2014 et 2016. Récemment, la maladie avait ressurgi dans le sud de la Guinée, mais elle a cette fois été rapidement vaincue.

Après quelques semaines d’hospitalisation, la patiente a été déclarée guérie. Et jusque-là, aucun autre cas d’Ebola n’a été notifié ni Guinée ni en Côte d’Ivoire. Ce qui va sans doute renforcer le doute des autorités guinéennes par rapport au diagnostic effectué par les services sanitaires ivoiriens. Le ministère guinéen de la santé avait écrit à son homologue ivoirien pour demander une analyse de reconfirmation dans un autre laboratoire. Mais, cette demande n’avait eu de suite favorable.

De Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin