Mamadou Alladjéi Baldé, président du district de Kambaya

Comme annoncé dans l’une de nos précédentes publications, le président du district de Kambaya, dans la préfecture de Tougué, Fodé Camara,  a été évincé de son poste les autorités préfectorales et régionales. Son remplacement par Mamadou Alladjéi Baldé a été acté hier, mardi 31 août 2021, par le gouverneur de la région de Labé, Elhadj Madifing Diané, qui a effectué le déplacement sur le lieu, appris un journaliste de Guineematin.

Accusé d’être un récidiviste de vol de bétail, Mamadou Alladjéï Baldé a été porté officiellement à la tête du district de Kambaya, une localité relevant de la commune urbaine de Tougué. Depuis, plusieurs observateurs estiment que le passé sulfureux du nouveau promu ne plaide pas en sa faveur.

Elhadj Amadou Oury Kaba, préfet de Tougué

Accusé d’être derrière le coup, Elhadj Amadou Oury Kaba, le préfet de Tougué, dit ne se reprocher de rien. Joint au téléphone par Guineematin.com, Elhadj Amadou Oury Kaba estime que tout s’est passé dans les règles de l’art. « Je suis allé installer un comité de salut à Kambaya parce que sur les huit conseillers, il y avait cinq démissionnaires. J’ai demandé à mon général des collectivités, lorsqu’il y a 5 démissionnaires sur 8 conseillers qu’est-ce qu’il faut faire ? Il a dit que c’est de mettre en place une équipe en attendant les élections. C’est ce que j’ai fait.  Après, j’ai procédé à une élection et on a élu un nouveau. Voilà ce qui s’est passé. Cela a été fait en bonne et due forme », a expliqué le préfet.

Seulement, à la question de savoir s’il reconnait le comportement de celui qu’il venait d’installer, le préfet est sorti de ses gongs. « C’est par respect pour vous que je parle, si non, j’ai dit à tout le monde que je ne parle pas à la presse. Celui qui a besoin des renseignements n’a qu’à me trouver à mon bureau. On ne nous prend pas par les oreilles dans le téléphone, je ne prends pas ça pour le journaliste. Si tu as besoin de quelque chose, déplace-toi », a-t-il répondu avant de couper l’appel.

Pourtant, le président déchu, Fodé Camara, est revenu sur la manière dont on lui fait sauter de son poste. « Le problème remonte d’il y a plus de 5 mois. J’étais allé à Labé pour un décès quand on m’a appelé pour dire qu’une délégation préfectorale se rendra chez nous. Je suis revenu et on s’est préparé conséquemment. 

A notre surprise, quand le préfet est venu, il ne s’est pas adressé au membre du bureau. Il a juste dit que notre bureau n’était plus légal et qu’il est venu le dissoudre. On s’est demandé pourquoi parce que je n’ai ni détourné, ni volé. C’est ainsi qu’il a choisi le nommé Alladjéï pour assurer l’intérim. Les populations qui m’ont réitéré leur soutien m’ont dit de me calmer. 

Ce jour, le préfet a désigné Alladjeï avec deux de ses fils. A côté de ceux-ci, ils ont ajouté Oussou  Lalyabhé Baldé et deux de ses fils aussi. En tout, dans les 4 secteurs qui composent le district, un seul n’a eu de conseiller au sein du bureau. Et c’est dans cette circonstance que nos ressortissants et nous, avons écrit au gouverneur de Labé, Madifing Diané, pour demander son intervention.

Aujourd’hui mardi, 31 août 2021, le gouverneur est venu. Sur place, Madifing a dit que ce à quoi il pensait de Kambaya, ce n’est pas ça qu’il a trouvé. Qu’il a trouvé le calme et l’union ente les populations. Par conséquent, il ne demandera l’avis de personne. Il a entériné la décision du préfet et maintenu Alladjeï Baldé au poste de président du district. Voilà la désolation dans laquelle se retrouve la population de Kambaya », explique Fodé Camara.

Ce président de district déchu fustige le passé peu catholique de son successeur qui aurait été plusieurs fois  cité, arrêté et même condamné pour vol de bétail. « Les dossiers de sa condamnation pour vol de bétail existent. Mais, ce ne sont pas seulement des étrangers qui gèrent Tougué. Il y a des natifs qui le savent. Mais, la dénonciation ne donnera rien puisque c’est difficile de rappeler à quelqu’un ce qu’il sait déjà », conclut le président déchu.

Madifing Diané, Gouverneur de la région administrative de Labé

Le gouverneur de Labé, Madifing Diané a, de son côté, nié l’existence de tout problème à Kambaya. « C’est faux, il (Fodé Camara : ndlr) n’a pas été remplacé, il est toujours là-bas. Il n’y a aucun problème à Kambaya, c’est des rumeurs !», a dit l’autorité régionale, qu’on peut facilement reconnaître ci-dessous, en compagnie du préfet et du nouveau président du district…

A suivre…

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin