« Je viens auprès de vous au nom et pour le compte de M. Kéamou Bogola HABA afin de solliciter l’autorisation de pouvoir communiquer par téléphone avec sa famille se trouvant à Accra au Ghana », a écrit Me Thierno Souleymane Baldé, un des conseils de l’opposant, à Sidy Souleymane N’diaye, procureur de la République près le tribunal de première instance de Dixinn.

L’avocat indique que depuis son placement en détention préventive, le 16 juillet dernier, Bogola Haba (président d’honneur de l’UGDD, un parti allié à l’UFDG de Cellou Dalein Diallo), n’a pas pu communiquer avec sa famille. Pourtant, rappelle Me Thierno Souleymane Baldé, les articles 1050 et 1116 du Code de procédure pénale prévoient que les inculpés, prévenus et accusés puissent communiquer avec leur avocat et leur famille.

Guineematin.com vous propose ci-dessous la lettre qu’il a adressée au procureur de Dixinn :

Demande de communiquer – Beaugos

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin