L’acte s’est passé ce vendredi matin, 3 juillet 2021, au secteur Maléya, dans le quartier Daka 2, commune urbaine de Labé. Suite à une dispute autour d’un téléphone portable, un jeune homme a poignardé son père et sa sœur, avant de prendre la fuite. Rencontrée quelques heures après les faits par le correspondant de Guineematin.com à Labé, l’une des victimes est revenue sur la scène.

« C’est mon fils, Mamadou Saliou Sylla alias Noundhal, qui m’a blessé à l’aide d’un couteau. Cela, à cause d’un téléphone portable qui appartient à son frère et qu’il avait volé. Il était en désaccord avec ce dernier à cause de ce téléphone, c’est ainsi que je lui ai demandé de restituer à son frère son téléphone. Finalement, il a ramené le téléphone, tout en mettant en garde son frère de toucher à un de ses objets.

C’est ce qui a amené les deux à se disputer aujourd’hui. Moi, j’étais dehors, lorsque j’ai entendu le bruit dans la maison. Je suis entré directement pour leur demander d’arrêter de se disputer. Entretemps, Mamadou Saliou s’est jeté sur son grand frère. Je suis intervenu avec l’aide d’une de mes filles pour les séparer. Directement, il est parti chercher un couteau qu’il avait gardé quelque part. Il est venu se jeter de nouveau sur son frère.

J’ai alors pris un caoutchouc pour les frapper afin de les séparer. J’ai pris l’un d’eux et ma fille a pris l’autre. C’est ainsi qu’il s’est servi du couteau qu’il détenait pour me poignarder violemment au niveau du bras, le sang s’est mis à couler. J’ai perdu connaissance et je suis tombé. C’est à l’hôpital, lorsque j’ai repris conscience, que j’ai appris qu’il avait blessé sa sœur aussi », a expliqué Souleymane Sylla, le père du jeune.

Pour lui, il n’y aucun doute que son fils a agi sous l’effet des stupéfiants. « La façon dont je l’ai vu aujourd’hui, il était hors de lui. Parce que son intention était de me poignarder au niveau du cou, mais j’ai utilisé mon bras pour bloquer le couteau. Et le coup était tellement violent que j’ai eu une grave blessure. Ce sont les voisins qui ont attaché mon bras pour m’envoyer à l’hôpital », a dit le père de famille.

Souleymane Sylla et sa fille Fatoumata Binta Sylla sont admis aux urgences de l’hôpital régional de Labé, où ils reçoivent des soins. Quant à son fils, Mamadou Saliou Sylla, il est jusque-là introuvable.

De Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin