Déclaration : Nous, membres de la Coalition Nationale pour la Paix en Guinée (CNPG) et de la Plateforme Nationale des Jeunes de l’Axe pour la Démocratie et le Développement (PNJDD) dont les objectifs convergent pour la Prévention, la Gestion et la transformation des conflits d’une part, la promotion et l’appropriation des Droits de l’Homme et des valeurs démocratiques, d’autre part, suivons avec beaucoup d’intérêts l’évolution de la situation qui prévaut dans notre pays. Par conséquent, nous prenons acte du changement de régime ainsi opéré en République de Guinée ce dimanche, 05 Septembre 2021 par l’Armée guinéenne républicaine à travers le Comité Nationale de Rassemblement et de Développement (CNRD), à sa tête le COLONELMAMADY DOUMBOUYA.

Nous félicitons le Comité Nationale de Rassemblement et de Développement (CNRD) et son Président pour la gestion non-violente de l’événement et par conséquent, plaidons pour un apaisement de l’atmosphère politique pour le renforcement de la paix, de la cohésion sociale et des acquis démocratiques, socle de tout développement humain durable.

Nous encourageons le Comité Nationale de Rassemblement et de Développement (CNRD)à s’investir pour la gestion inclusive d’une transition positive et constructive comme annoncé dans les différents communiqués dont les contenus rassurent le peuple de Guinée pour un lendemain meilleur.

·         Fidèles à notre vocation de promotion de la culture de la paix et de l’unité nationale, à notre mission de prévention et de gestion des conflits sur toute l’étendue du Territoire National en synergie avec d’autres acteurs de paix sur le terrain et ce, au-delà de toute considération partisane ; 

·         Prenant acte des déclarations du Comité Nationale de Rassemblement et de Développement (CNRD) à diligenter un dialogue inclusif pour une meilleure gestion de la transition ;

         ·            Prenant acte du retour de l’armée au pouvoir, retour motivé par des insuffisances qui ne favorisaient guère la paix et de la cohésion sociale ;

         ·            Tirant les leçons des erreurs du passé dont entre autres les beaux discours et la prolifération des mouvements de soutien qui n’ont cessé de désorienterles précédents régimes de leur vision pour une Guinée meilleure et, considérant le niveau de manipulation très poussée de l’opinion publique sur des fonds de subjectivité et à élan ethno-communautaire par certains acteurs politiques et organisations de la Société Civile ;

         ·            Considérant les motivations ayant conduit l’armée guinéenne républicaine à travers le Comité Nationale de Rassemblement et de Développement (CNRD) à prendre ses responsabilités vis-à-vis du peuple souverain de Guinée

         ·            Vu la précarité des conditions de vie de la majorité écrasante de la population guinéenne ;

         ·            Vu les résultats mitigés de la Communauté Internationale sur les médiations pour la résolution des nombreuses crises en Guinée ;

         ·            Considérant les premiers discours et actes administratifs posés de façon salutaire et responsable, dans une certaine mesure, par le CNRD, avec une forte adhésion des différentes composantes de la population guinéenne ;

La Coalition Nationale pour la Paix en Guinée (CNPG) et la Plateforme Nationale des Jeunes de l’Axe pour la Démocratie et le Développement (PNJDD) invitent :

1. le Comité National de Rassemblement et de Développement (CNRD) à:

         ·            Continuer son élan de rassemblement des guinéens et de tous les guinéens dans le respect des Droits Humains et des principes démocratiques comme il le prône tant dans les discours que dans les actes ;

         ·            Considérer l’adhésion des populations à sa prise du pouvoir comme une circonstance atténuante et une autre chance qu’offre à l’armée l’histoire de notre patrie, mais non une opportunité d’enrichissement comme ce fut le cas par le passé. Les dénonciations faites parle CNRD contre les comportements de certains opportunistes face aux opérateurs économiques ces derniers jours rassurent le peuple face à de tels comportements ;

         ·            Engager de manière objective et effective des consultations inclusives et participatives avec l’ensemble des catégories sociopolitiques du pays et les partenaires pour définir la feuille de route d’une transition positive et constructive ;

         ·            Contribuer et favoriser la définition et la mise en route des voies et moyens pour la réconciliation nationale en Guinée en tirant les leçons des graves violations des Droits de l’Homme enregistrées en République de Guinée. Poursuivre les actions de la Commission Provisoire de la Réconciliation Nationale en Guinée (CPRN) dont les recommandations souffrent encore de mise en œuvre ; 

         ·            Poser des actes pour la mise en œuvre effective des politiques de la décentralisation pour une présence effective de l’Etat en Guinée ;

         ·            Contribuer à la promotion et au renforcement des mécanismes traditionnels et modernes de prévention, de gestion et de résolution des conflits et violences avec l’accent sur la participation responsable des femmes et des jeunes dans les instances de prise de décision ;  

         ·            Mettre en place et rendre fonctionnelle une commission indépendante chargée de faire la lumière sur les violations des Droits de l’Homme enregistrées en Guinée 

         ·            Etre vigilantes face aux ralliements à relent démagogique et politicien ; 

2. La Classe Politique guinéenne

         ·            A mettre fin, définitivement, aux combines visant à instrumentaliser les différents rendez-vous de la République avec son histoire ;

         ·            A éviter la manipulation de l’opinions publique au préjudice du peuple de Guinée ;

         ·            A s’investir davantage dans l’éducation citoyennes de leurs militants et sympathisants ;

         ·            A mieux vulgariser les projets de sociétés de leurs formations politiques en lieu et place des discours à élan ethno-communautaire

3. La Société Civile et les Lobbyings Médiatiques à :

         ·            Evaluer périodiquement les effets des déclarations et émissions à grande écoute sur la vie de la nation et, ainsi, s’affranchir des agendas politiques cachés ;

         ·            Etre vigilants contre toute tentative d’abus de pouvoir ou de déviation du programme de la transition ;

         ·            A s’organiser pour l’information des populations sur l’évolution de la transition.

4. La Communauté Internationale à travers la CEDEAO, l’UA et l’ONU   

         ·            A restaurer son image et se réinventer à partir de cette situation guinéenne et conduire dorénavant les processus de médiation de façon équitable et dans l’intérêt exclusif des peuples, en considérant la transition comme une course de fond et non une course de vitesse ;

         ·            A appuyer davantage les organisations de la société civile guinéenne dans leurs actions de dénonciation des mauvaises pratiques, de promotion, de vulgarisation et d’appropriation des Droits de l’Homme et des valeurs démocratiques.

Puisse DIEU guider le CNRD dans l’intérêt du Peuple martyr de Guinée. 

Vive l’Unité Nationale ;

Vive la Démocratie et la Paix ;

Vive la Coopération Internationale. 

Pour la CNPG et la PNJDD

Les Présidents

Bintou Mady KABA et Houda SOW 

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin