Un peu plus d’une semaine après sa sortie de prison, Elhadj Abdoulaye Baldé, l’imam de Wanindara (un quartier situé en banlieue de Conakry), va se ressourcer. Le leader religieux (qui fait partie des détenus politiques libérés par la junte militaire qui a renversé le président Alpha Condé) est arrivé hier, jeudi 16 septembre 2021, dans son village natal, à Télimélé. Il a été accueilli dans une ambiance caractérisée par une vive émotion, a constaté le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

C’est aux environs de 19 heures que l’imam Elhadj Abdoulaye Baldé est arrivé à Fanta (un district relevant de la commune urbaine de Télimélé), son village natal. L’ancien prisonnier politique est venu en compagnie d’une délégation composée de leaders religieux musulmans de Conakry et de certaines villes de la Moyenne Guinée. Ils ont été accueillis par une foule en liesse, composée de jeunes, de femmes et de vieux. Certains ne se sont pas empêchés de chanter et de danser pour exprimer leur joie de retrouver un « digne fils » qui a passé dix mois en détention à la maison centrale de Conakry. Ce, pour avoir tout simplement affiché des convictions politiques différentes de celles des gouvernants d’alors.

Elhadj Mamoudou Diallo, membre du secrétariat préfectoral des affaires religieuses

Après les salutations d’usage, il est revenu à Elhadj Mamoudou Diallo, membre du secrétariat préfectoral des affaires religieuses, de souhaiter la bienvenue à la délégation. « Vous (les membres de la délégation) êtes ici chez vous. Les 14 sous-préfectures de Télimélé, la commune urbaine et les sages, vous souhaitent la bienvenue dans notre préfecture. Nous savons qu’il n’est pas facile de venir chez nous actuellement, en raison de l’état désastreux de nos routes. Mais malgré ces difficultés, vous avez eu le courage de venir jusqu’ici, nous vous en remercions. Votre soutien depuis le début, dans les moments durs et de joie, constitue une dette que seul Dieu pourra vous payer. Qu’Allah vous donne la meilleure récompense », a prié le leader religieux.

Cheikh Mamadou Oury Diallo, porte parole de la délégation

De son côté, le porte-parole de la délégation a présenté leurs condoléances aux habitants de Fanta et de tout Télimélé, suite aux décès enregistrés dans ces localités, dont ceux du père et du frère d’Elhadj Abdoulaye Baldé. Des décès survenus pendant que l’imam de Wanindara était en prison. « Nous sommes très contents de l’accueil que vous nous avez réservé. Nous vous en remercions infiniment. Il y a eu beaucoup de décès survenus ici pendant que Elhadj Abdoulaye était en prison, nous vous présentons nos condoléances les plus attristées. Aujourd’hui, par la grâce de Dieu, la joie est immense après la libération de notre frère, c’est pourquoi nous avons décidé de l’accompagner jusqu’ici », a dit Cheick Mamadou Oury Diallo.

Elhadj Abdoulaye Baldé

Même s’il ne pourra rattraper le temps perdu, Elhadj Abdoulaye Baldé va mettre à profit son séjour à Fanta pour prier sur les tombes de son père et de son grand frère. Il va aussi présenter ses condoléances aux autres familles ayant enregistrés pendant sa détention.

De Télimélé, Mamadou Saliou Bah pour Guineematin.com

Tél: 628 88 04 73

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin