Elhadj Mamadou Yaya Baldé de la fédération syndicale des transporteurs de Guinée

Dans le cadre de ses consultations avec les forces vives, le Comité national du redressement et du développement (CNRD), a reçu dans l’après-midi d’hier, samedi 18 septembre 2021, les responsables des centrales syndicales du pays. Une rencontre tenue dans la salle du 2 octobre du Palais du peuple sous la présidence effective du chef de la junte, le Colonel Mamady Doumbouya.

Au terme de la rencontre, le secrétaire général adjoint de la fédération nationale des transporteurs professionnels et de mécanique générale, Elhadj Mamadou Yaya Baldé, s’est prêté aux questions de Guineematin.com, à travers un de ses journalistes.

Selon ce responsable syndicale, la rencontre avec les autorités militaires a été satisfaisante. « Nous sommes sortis très satisfaits. L’autorité du CNRD nous a écoutés attentivement. Chacun a fait des propositions en fonction des préoccupations et selon les secteurs. Nous sommes réellement contents de cette rencontre avec nos autorités », s’est réjoui ce patron du syndicat des transporteurs.

Parlant de préoccupations, Elhadj Mamadou Yaya Baldé a égrené une liste de  besoin pour améliorer les conditions de travail des transporteurs.

Elhadj Mamadou Yaya Baldé de la fédération syndicale des transporteurs de Guinée

« Nous demandons aux nouvelles autorités de nous aider. Notre secteur n’est pas subventionné. Les régimes précédents ne nous ont pas aidés, contrairement dans les autres pays. Mieux, nous souffrons énormément avec l’état de nos routes. Habituellement, c’est le véhicule qui gâte la route mais en Guinée, c’est la route qui gâte le véhicule. Pire, les transports sont régulièrement victimes d’insécurité. Nous subissons d’attaques à mains armées. Parfois il y a des morts si non des blessés graves. Nous demandons l’implication des nouvelles autorités pour faire cesser ces attaques contre les transporteurs et les passagers. En plus des coupeurs de route, il y a des tracasseries administratives qui nous fatiguent », a dénoncé le syndicaliste, qui promet avec son organisation, de formaliser des recommandations dans un mémo qui sera déposé à la junte.

Après la rencontre avec les syndicalistes, le CNRD a programmé les journalistes et les artistes, le lundi prochain, pour boucler cette première phase de la transition, portant essentiellement sur des consultations avec les forces vives.

Abdallah Baldé pour Guineematin.com

Tél : 628 08 98 45

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin