Mamadou Habib Sow risque deux ans d’emprisonnement ferme et un million de francs guinéens d’amende pour un vol présumé de trois sacs de carreaux à Yimbaya dans la commune de Matoto. La peine a en tout cas été requise contre ce jeune maçon, le mercredi 15 septembre 2021, par la procureure de la République près le Tribunal de première instance de Mafanco, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Le prévenu Mamadou Habib Sow est en détention depuis le 2 juin 2021. Il est poursuivi pour vol suivis des coups et blessures volontaires au préjudice de monsieur Aguibou Kourouma. Selon l’accusation, les faits  a eu lieu au marché de Yimbayah dans la commune de Matoto où Habib Sow et son présumé complice ( en fuite) auraient volés 3 sacs de carreaux cassés. Et lorsque  la victime a tenté de procéder à leur arrestation, il aurait aussitôt reçu un coup de cailloux de la part d’Habib Sow. C’est ainsi qu’il est allé chercher les agents de la gendarmerie qui ont interpellé et placé sous mandat de dépôt le présumé voleur.

Le mercredi 15 septembre 2021, le dossier est transféré au tribunal de première instance de Mafanco où le procès est ouvert  en présence du prévenu et du plaignant. A la barre, le prévenu a reconnu les faits de vol mis à sa charge mais nié ceux de coups et blessures articulés contre lui.  « Je quittais le travail pour la maison.  Mon grand m’a appelé pour me dire de venir au marché de Yimbayah. Je suis venu  il m’a montré le colis.  C’était des sacs de carreaux.  J’ai pris les sacs. Quelques temps après le soit disant propriétaire nous a suivis pour nous arrêter.  Mon grand a pris la fuite  et moi ils m’ont mis aux arrêts.  En ce qui concerne les coups,  c’est lui  et les agents qui m’ont administré des coups.  Moi je ne détenais rien.  C’est eux qui m’ont frappé après mon arrestation », clame-t-il.

Le plaignant, quant à lui,  a fait savoir que ce n’est pas la première fois qu’Habib Sow est venu voler chez lui.  Et c’est grâce à l’implication des agents qu’il a été arrêté.  « Lorsqu’il a pris les sacs j’ai tenté de l’arrêter. Mais il détenait une paire de ciseaux et il  menaçait de me blessé avec ces ciseaux.  Il a pris un caillou,  il m’a administré un coup. C’est ainsi que suis allé déplacer les agents,  nous sommes venus dans leur véhicule. C’est grâce à  leur  intervention qu’on a pu mettre main sur lui.  Il m’a blessé avec le caillou devant témoins.  Il  a blessé un autre argent.  Mais  c’est un habitué des faits.  C’est n’est pas la première fois,  ni la deuxième fois qu’il vient voler chez nous.  Donc, je réclame les 2 sacs  parce que  dans les trois sacs  c’est un seul qu’on a retrouvé. Les  deux autres restent introuvables » a expliqué à son tour  le plaignant.

Au terme de ces différentes dépositions, la procureure Joséphine Loly Tinguiano a demandé au tribunal de retenir l’accusé dans les liens de la prévention de vol en le condamnant à  2 ans d’emprisonnement et un million de francs guinéens d’amende ainsi que le paiement intégral de la réclamation de la partie civile. Finalement,  le tribunal a mis l’affaire en délibéré pour décision être rendue le 22 septembre prochain.

Saïdou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 620 589 527/664 413 227

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin