Comme annoncé précédemment, deux trains minéraliers de la société Rusal CBK sont entrés en collision ce lundi, 20 septembre 2021, à Entag-Nord, dans la commune de Matoto. Cet accident ferroviaire a fait un mort et huit blessés. Il a également causé d’importants dégâts matériels. Des locomotives et des wagons chargés de bauxite ont déraillé.

Selon les informations confiées à Guineematin.com, c’est aux environs de 5 heures du matin que cet accident s’est produit. Et, c’est une incompréhension dans la communication entre les deux trains qui serait à la base de ce drame qui a fait un mort.

Jean Tamba Kotambadouno, délégué syndical de Simbaya

« Pour le moment, il y a un mort, 8 blessés et des dégâts matériels très importants. On a 3 locomotives et 6 wagons chargés qui sont déjà à terre. Il y avait un train qui est tombé en panne. Les techniciens étaient en train de se battre pour le dépanner et reprendre le chemin quand un autre train chargé de bauxite est venu entrer en collision avec le train qui était déjà en panne. Il y a eu communication ; mais, seulement il y a eu une incompréhension. Ça, il faut le dire. Sinon, on a un régulateur qui ne faisait qu’appeler. Et, dans les locomotives, il y a des moyens de communication qui existent. Mais, je pense sûrement que les conducteurs étaient à terre en train de dépanner le train qui était en panne. Ce train qui étaient en panne vient d’être remorqué par un autre, il est rentré déjà à la base à Simbayah », a expliqué Jean Tamba Kotambadouno, le premier délégué de la délégation syndicale de Simbayah.

Venu à Entag-Nord peu après cet accident, le commandant des sapeurs pompiers de la commune de Matoto,  le lieutenant-colonel Mamadou Lamine Fatou, assure que c’est l’intervention rapide de son équipe qui a limité les dégâts sur les lieux. 

Lieutenant colonel Mamadou Lamine Fatou, comandant des sapeurs pompiers de Matoto

« C’est à 5 heures17’ qu’on a été informé. Aussitôt, on a dépêché une équipe. Effectivement, on a trouvé le feu. On a établi les tuyaux et on a éteint le feu. C’est ce qui a permis de limiter les dégâts, parce que les trois têtes avaient commencé à prendre feu », a-t-il indiqué.

Saïdou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 620 589 527/664 413 227

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin