Transition : le bonheur de Mme Sona Kpoghomou, après la réunion entre le CNRD et les fondateurs d’écoles

Mme Bangoura Marce Sona Kpoghomou, fondatrice du groupe scolaire privé Saint Joseph-Ouvrier de Coyah

Les nouvelles autorités du pays continuent de dérouler leur programme de concertations nationales pour une transition inclusive et apaisée. Ce mercredi, 22 septembre 2021, les Fondateurs des écoles et universités privées du pays ont été reçus par le nouvel homme, le Colonel Mamady Doumbouya, au Palais du peuple.

Au micro de Guineematin.com, Mme Bangoura Marce Sona Kpoghomou, fondatrice du groupe scolaire privé Saint Joseph-Ouvrier de Coyah, est revenue sur les entretiens qui ont sanctionné cette rencontre.

Cette dame, venue de Coyah, après avoir promis de soutenir de toutes ses forces les nouvelles autorités, dit avoir accueilli la chute du Pr Alpha Condé avec soulagement.

« Nous avons retenu de bonnes choses de cette rencontre avec les autorités du CNRD. Nous sommes venus avec des inquiétudes. C’est vrai que je n’ai pas pu intervenir dans la salle ; mais, ceux qui ont pris la parole ont traduit nos préoccupations. A savoir, la subvention des écoles privées, la formation des enseignants du privé, l’insertion des élèves diplômés…puisqu’après tout, si tu investis sur ton enfant, c’est pour qu’il réussisse et que la famille puisse bien vivre. C’est ce qui peut développer les nations et donner un bien être aux citoyens. C’est notre objectif. Si le citoyen se porte bien, la nation va bien se porter. Et nous avons constaté que c’est cette volonté qui les anime et nous soutenons de toutes nos forces le CNRD. Nous prions Dieu de les aider et de les accompagner. Leur arrivée le 5 septembre a été accueillie avec soulagement, puisque le monde ne savait plus où se donner la tête », a précisé cette patronne d’école privée.

Pour cette dame éducatrice, le manque de niveau des enseignants du privé dénoncé par les uns et les autres ne concerne pas son établissement.

« Chez nous, c’est la rigueur. Même si tu as 4,99/10, tu ne passes pas en classe supérieure. Notre devise c’est travail, rigueur et éducation. Nous recrutons de bons enseignants pour former les enfants. Nous appliquons notre devise aussi bien sur les élèves qu’aux enseignants. Et nous sommes engagés à continuer avec ce rythme pour le grand bonheur des enfants de Guinée que nous voulons voir réussir et travailler mieux demain pour le pays », a souligné Madame Bangoura.

A rappeler que cette 7ème journée de concertations a été marquée par la présence des Fondateurs d’écoles suivie des tenanciers d’hôtels, bars et restaurants. Demain jeudi, les autorités vont conférer avec les représentants des jeunes et des femmes de la capitale, ceux-là même qui avaient « tordu la main » au Pr Alpha Condé pour se présenter à un 3ème mandat.

Abdallah BALDE pour Guineematin.com

Tél : 628 08 98 45

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS